Algérie 1

Icon Collap
...

Une foule nombreuse accompagne Idjerouidène à sa dernière demeure

03-05-2016 12:54  Lila Ghali

L'ancien PDG de la compagnie Aigle Azur, Arezki Idjerouidène, décédé samedi 23 avril à la suite d'une longue maladie, a été inhumé ce mardi matin au cimetière du Père Lachaise à Paris. Une foule nombreuse, environ un millier de personnes, se sont déplacées pour accompagner le défunt à sa dernière demeure.

L'imam a dirigé la prière (Salat Al-janaza), ensuite les trois garçons du défunt ont pris la parole pour louer les vertus du père avant que le cortège ne s'ébranle à travers les allées jusqu'au caveau familial, à quelques pas de celui d'Honoré de Balzac, pour assister à la mise en terre alors que sont lus des versets du  Saint Coran durant toute la cérémonie.

Au milieu de la foule, sa veuve, ses enfants, son vieux père âgé de 97 ans, le personnel d'Aigle Azur, des amis, des anonymes, plusieurs personnalités étaient également présentes, l'ambassadeur d'Algérie en France, Amar Bendjemaâ, Said Sadi, Lakhdar Hamina, Ferhat M'Henni, Issad Rebrab, Mme Bariza Khiari sénatrice de Paris...

Jamais le célèbre cimetière parisien n'a vu autant d'algériennes et d'algériens arpenter ses allées, au milieu des tombes d’écrivains comme Oscar Wilde, Honoré de Balzac, Alfred de Musset ou Marcel Proust, d’hommes politiques comme Adolphe Thiers ou Félix Faure, de chanteurs, compositeurs et musiciens comme Edith Piaf, Yves Montand, Chopin, Simone Signoret, Delacroix, Géricault, Ingres, Gilbert Bécaud, Molière...

Pour rappel, Arezki Idjerouidène était une figure du transport aérien en Algérie et en France. Né en Algérie à Bir el achiz,  un petit village de Kabylie, en 1955, il débarque à Paris à l’âge de 22 ans, où il décroche un premier emploi dans une agence de voyages de Montreuil, avant de créer une succursale spécialisée dans le transport de fret pour la clientèle maghrébine.

En 2001, Idjerouidène rachète Aigle Azur, la plus ancienne des compagnies françaises privées. Moribonde, avec seulement deux Boeing 737 vieillissants, Aigle Azur prend un nouvel envol avec des liaisons régulières sur l’Algérie. Des liaisons alors abandonnées par Air France.

En 2012, contre toute attente, il vend 48% du capital d’Aigle Azur au groupe chinois HNA. Depuis deux ans, Arezki Idjerouidène avait pris du recul. Il vivait entre Paris et Porto (Portugal) après avoir confié les rênes de la compagnie à Meziane, l’un de ses fils.



Voir tous les articles de la catégorie "Actualité"