Marchandage de matchs : le Conseil d'administration de l’ES Sétif défend son directeur général

       Marchandage de matchs : le Conseil d'administration de l’ES Sétif défend son directeur général
Par Kaci Haider | 16 Mai 2020 | 11:26

Les membres du conseil d'administration de l'ES Sétif ont rejeté les accusations proférées contre le directeur général, Fahd Halfaya, concernant le marchandage de matchs de Ligue 1 de football.

Les membres du CA se sont réunis vendredi pour évoquer l'histoire de l'enregistrement téléphonique qui a circulé sur la toile et qui met le club dans l'embarras avec cette histoire de matchs arrangés.

"Halfaya a nié toutes les accusations à son encontre.", indique un communiqué signé par le président du conseil d’administration, Azzedine Arab, tout en insistant sur le fait que "cet enregistrement est montée de toutes pièces pour nuire à sa personne et à l'équipe de l’ES Sétif".

Halfaya est accusé d’avoir sollicité un manager connu dans le milieu du football pour arranger des rencontres et favoriser par conséquent son équipe afin qu'elle remporte le titre de champion d’Algérie au détriment des autres concurrents.

Pour le directeur général de l'ESS, "des personnes malintentionnés ont essayé de lui coller cet enregistrement qui n'est pas le sien pour nuire au club et mettre un brin de soupçon sur les résultats enregistrés par l'Aigle noir, notamment après l’intronisation du technicien tunisien Nabil Kouki.

Le conseil d’administration de l’ESS est arrivé à la conclusion qu'aucune décision ne sera prise par ses membres sans que l’enquête menée par les instances du football (FAF et LFP) ne soit achevée.

Mercredi, le ministre de la Jeunesse et des Sports (MJS), Sid Ali Khaldi, avait réagi à l’enregistrement sonore, tout en s’engageant à combattre la corruption dans le milieu sportif.

"Les réseaux sociaux ont repris un enregistrement sonore qui n’a aucun lien avec l’esprit sportif et les valeurs morales. En attendant l’issue de l’enquête sur les dessous de cette affaire et l’authenticité de l’enregistrement, je dénonce avec force ce genre de comportements qui enfreint les lois de la discipline sportive et porte un coup à l’intégrité et à l’image du sport algérien", a-t-il indiqué.

La Fédération algérienne de football (FAF) avait également réagi à cet enregistrement, soulignant qu’elle s’était saisie de l'affaire.

"La FAF tient à informer qu’elle s’est saisie d’un document sonore relatif à une conversation téléphonique où deux individus échangent sur un éventuel arrangement d’une rencontre de football. En attendant l’authentification de ce support, la FAF dénonce avec vigueur ces pratiques condamnables", a écrit l’instance fédérale sur sa page officielle Facebook.

Voir tous les articles de la catégorie 'Sport'