Le chantier du nouveau stade de Tizi-Ouzou accuse un retard de près d’une année

Le chantier du nouveau stade de Tizi-Ouzou accuse un retard de près d’une année
Par Ameziane Athali | 30 Janvier 2012 | 11:48

Le complexe sportif de 50.000 places de Tizi-Ouzou accuse un retard de près d’une année. En effet, le début effectif des travaux de réalisation de cette infrastructure remonte à mars dernier alors que l’ordre de service de démarrage du chantier date de mai 2010.

Rien que la levée des réserves émises par les services du contrôle technique (CTC) a duré plus de 8 mois. Selon le maître de l’ouvrage, à savoir la Direction de la jeunesse et des sports de Tizi-Ouzou, un nouveau délai de livraison de ce projet est fixé pour le deuxième semestre de l’année 2013.

Les entreprises en charge de la réalisation, à savoir l’Espagnole FCC Construction aux cotés de l’Algérien le groupe ETRHB Haddad, se seraient engagées récemment à respecter ce nouveau délai à condition que de nouvelles contraintes ne viennent pas à freiner la cadence actuelle de l’avancement du chantier.

Une source proche du dossier a confié à AlgeriePlus que « la complexité du projet risquerait de poser des problèmes d’ordre technique car la technologie utilisée dans la réalisation de ce complexe est nouvelle et le stade de Tizi-Ouzou sera la première expérience en la matière ».

Une autre source proche de l’ETRHB Haddad est optimiste pour livrer ce stade tant attendu avec un glissement dans le délai initial de près d’une année de retard en raison des réserves du CTC et apporte un démenti sur les rumeurs de divergences dans la gestion du chantier entre les deux entreprises. En effet, ces derniers jours des rumeurs ont circulé à Tizi-Ouzou sur un désaccord entre FCC et l’ETRHB sur l’exécution du planning des travaux.

Le taux actuel d’avancement du chantier avoisine les 20 % selon un responsable de Dune Architecture, le bureau d’étude maître de l’œuvre et qui est également chargé du suivi de cet important projet.

Après l’achèvement des travaux de la structure, les 180 employés (entre nationaux et étrangers) qui travaillent sur ce chantier ont entamé la phase de la superstructure. «Les choses sérieuses» vont ainsi débuter avec cette seconde étape de l’exécution des travaux de réalisation du stade.

Enfin, il est à rappeler que ce nouveau complexe, qui consiste en la réalisation d’un stade de 50.000 places avec toutes les structures d’accompagnement et ce conformément aux normes FIFA de l’année 2008, coûtera un peu plus de 32 milliards de dinars.

Mots-clés :
Catégories : Economie Actualité Sport

Voir tous les articles de la catégorie 'Sport'