Spectacle de danses et chants amérindiens à Alger

Spectacle de danses et chants amérindiens à Alger
La Rédaction | 16 Mars 2011 | 11:16

La compagnie de danse "First Nations Dance Company" qui vient du Nouveau-Mexique et de l'Arizona (Etats-Unis d'Amérique) a animé mardi à la salle Ibn Zeydoun (Alger) un spectacle où danses et chants amérindiens ont enchanté le public.

La compagnie, qui a visité l'Algérie en 2009 pour prendre part à la 4e édition du festival des peuples du désert à Timimoun, a exécuté plus de dix danses différentes. Avec ses danseurs, musiciens et chanteurs, la First Nations Dance Company a séduit le public d'Ibn Zeydoun dont l'enchantement se faisait entendre dans la salle. Après un exorde musical sur fond de tambour en l'honneur du pays hôte et l'interprétation à la flûte d'un chant à la gloire du "Créateur" comme le veulent les us et coutumes des Amérindiens, la compagnie a présenté au public une série de danses sur fond de percussions indiennes. La danse des tribus combattantes, la danse du coq, la danse du corbeau, la danse du buffle et la danse de l'aigle ont ainsi tenu en haleine, deux heures durant, un public conquis.

Le directeur de la First Nations Dance Company, Richard Donaghey, a précisé en marge du spectacle que la culture amérindienne vénérait les oiseaux, notamment l'aigle, car ils volent et "se rapprochent donc du Créateur". C'est pour cette raison, a-t-il dit, que les Indiens d'Amérique se parent de plumes d'aigles qui, pour eux, s'apparentent à de l'or.

Formée de dix-huit (18) amérindiens du Nouveau-Mexique et de l'Arizona, la First Nations Dance Company, dont quatre membres seulement sont du voyage en Algérie, a été fondée en 1991. Elle excelle dans les musiques et danses traditionnelles pow-wow. La compagnie a animé un premier spectacle lundi au camp des scouts de Sidi-Fredj et doit ensuite se rendre à Tamanrasset où elle se produira les 17 et 18 mars.

Mots-clés :
Catégories : Actualité Société

Voir tous les articles de la catégorie 'Société'