Ministre des Affaires religieuses : "Ceux qui appellent à casser le protocole sanitaire, sont ceux qui dénigrent les institutions du pays"

Ministre des Affaires religieuses : "Ceux qui appellent à casser le protocole sanitaire, sont ceux qui dénigrent les institutions du pays"
Par Amel Benabi | 12 Avril 2021 | 11:23

 Le ministre des Affaires religieuses était sur le grill ce lundi matin au Forum de la radio nationale pour répondre à un feu roulant de questions, à la veille du mois de Ramadhan que les algériens s'apprêtent à entamer demain, à l'instar de la plupart des pays musulmans. 

Youcef Belmehdi s'est d'abord expliqué par rapport à Leïlet Al Qadr, sur la position de l'Algérie concernant l'observation du croissant lunaire ce soir en Algérie,   alors que dans d'autres pays, comme l'Arabie saoudite par exemple, le  rituel s'est déroulé hier, mais qui n'a pas pour autant permis d'observer le croissant.

Le ministre des Affaires religieuses s'est félicité de "la discipline dont ont fait preuve les algériens" après l'ouverture des salles de prière, expliquant que cette discipline est observée nulle part ailleurs.

Mais Youcef Belmehdi a réservé dans ses réponses une longue tirade à ceux qui  agissent à contre courant de la doctrine officielle, en appelant  sur les réseaux sociaux les fidèles à ne pas respecter le protocole sanitaire, à ne pas observer la distanciation sociale et protester contre la fermeture des salles d'ablutions, au prétexte que les chiffres de la pandémie seraient insignifiants".

"Ceux qui multiplient les appels aux fidèles à ne pas respecter le protocole sanitaire ne leur veulent pas du bien, ils les poussent au contraire à prendre des risques pour leur santé. Vous savez très bien que les salles des ablutions sont par excellence des lieux de propagation du virus, d'où la décision de les garder fermées", souligne t-il, dans une allusion aux salafistes qui sont dans une posture politique qui met au défi les prescriptions sanitaires.

Et de pointer un doigt accusateur en affirmant que "les mêmes qui appellent à casser le protocole sanitaires, dénigrent les institutions de l'Etat et cherchent à porter atteinte à l'unité nationale et à la stabilité du pays"      

Voir tous les articles de la catégorie 'Société'