Médias : l’ARAV convoque la responsable d’Ennahar TV ; l’émission et le présentateur incriminés suspendus

 Médias :  l’ARAV  convoque la responsable d’Ennahar TV ; l’émission et le présentateur incriminés suspendus
Par Moumène Belakram | 21 Mai 2020 | 22:07

Dans un communiqué rendu public, jeudi, l’Autorité de Régulation de l’Audio- Visuel (ARAV) a indiqué que la responsable d’Ennahar a été convoquée, suite à une plainte reçue par le ministère des Affaires religieuses concernant la diffusion de  dépassements qualifiés de  «dangereux», mettant en cause la fatwa sur  ‘’zakat El Fitr’’, lors de l'émission du Cheikh Chemseddine.

«Le président de l’ARAV a convoqué la responsable de la chaine ‘’Ennahar TV’’ pour fournir des explications sur le contenu d’un épisode du programme’’ Insahouni’’ dans lequel le présentateur considère que la fetwa émise par la commission ministérielle permettant d’avancer la zakat deux ou trois jours avant l’Aïd El Fitr est une aumône (sadaka) dont il faut s’acquitter à nouveau», explique le communiqué.

La même source souligne que le président de l’ARAV a rappelé à la responsable de la chaine «l’impératif engagement quant au service public et le nécessaire respect de l’ordre public et de l’intérêt général outre l’application de la loi par toutes les chaines audiovisuelles», mettant en avant la détermination de l’autorité «à réguler et développer la scène audiovisuelle au service de la profession et de la déontologie et à ne pas se laisser entraîner par le gain matériel commercial au détriment de ces règles».

Pour sa part, la responsable de la chaine, qui a présenté  les excuses de la chaine pour les déclarations du présentateur, non, sans affirmer qu’Ennahar TV  respectait le référent religieux national et l’intérêt général du pays, particulièrement en cette conjoncture exceptionnelle, et refusait  «de politiser la religion à des fins douteuses», a-t-elle déclaré.

A ses dires, elle a eu à demander au présentateur de l’émission,  Cheikh Chemseddine, de faire ses  excuses  mais il avait  refusé.

Aussi, s’est-elle engagée à respecter la décision de l’ARAV de suspendre définitivement l’émission et son présentateur et de présenter une excuse écrite au ministère, et à la commission de la fatwa, laquelle sera lue après la lecture du communiqué de l’autorité », note le communiqué.

Voir tous les articles de la catégorie 'Société'