L’ex député «spécifique» risque six mois de prison ferme

 L’ex député «spécifique» risque six mois de prison ferme
Par Amel Benabi | 11 Novembre 2019 | 16:59

Le fantasque ex député indépendant Tahar Missoum plus connu sous le sobriquet de «spécifique», risque de se retrouver prochainement en prison.

 En effet le procureur prés le tribunal de Bir Mourad Rais a requis aujourd’hui lundi une peine de six mois de prison ferme suite à la plainte en diffamation déposée contre lui par Abdallah Djaballah.

Ce sulfureux député qui porte bien son surnom (spécifique) avait accusé dans un média le chef du mouvement Adala, de détenir le monopole de l’importation du verre.

Mais alors que le procureur a requis une peine de six mois de prison, les avocats de la défense de Djaballah ont demandé juste une réparation. Le verdict sera prononcé le 18 de ce mois.

  

Voir tous les articles de la catégorie 'Société'