France: un député UMP cité à comparaître pour propos islamophobes

Par Abbès Zineb | 17 Février 2014 | 22:08

Le président de l’Observatoire contre l’islamophobie au Conseil français du culte musulman (CFCM) Abdallah Zekri a annoncé lundi avoir saisi le tribunal correctionnel de Nîmes, citant à comparaître le député de l’UMP (droite) Claude Goasguen, le 7 avril prochain, suite aux propos "racistes, haineux et diffamatoires" qu’il a tenu contre les Musulmans, lors d’une soirée de gala au profit d’Israël.

"Profitant d’un gala pour collecter des Fonds pour la création d’Israël (KKL), ce député, également président du groupe d’amitié France-Israël à l’Assemblée nationale a dit notamment +cette Shoah terrible qu’on n’ose plus enseigner dans les lycées, tant on a peur de la réaction de jeunes musulmans qui ont été drogués dans les mosquées+", a précisé à l’APS M. Zekri.

"Ce sont des propos attentatoires et insultants à l’encontre de la communauté musulmane en France", a-t-il relevé. "Cette seule phrase, (…), a de quoi indigner. Non seulement elle est honteuse, car elle stigmatise les Musulmans mais elle part aussi d’un mensonge grotesque alimenté par l’essayiste Caroline Fourest pour qui l’enseignement de l’Holocauste est menacé dans les établissements scolaires", a poursuivi le président de l’observatoire.

M. Zekri a condamné "avec la plus grande fermeté" ces propos qui assimilent les mosquées à "des lieux de débauche" où "le fondamentalisme" est inculqué aux fidèles, ajoutant "on sait tous que les mosquées sont sous surveillance en France". "Des accusations que je considère comme très graves, car il s’agit là d’un amalgame scandaleux entre l’antisémitisme et les Musulmans, la veille où le président de la République française sera présent à la Grande mosquée de Paris pour inaugurer le Mémorial du Soldat Musulman, rendant hommage aux Musulmans morts aux combats durant la guerre 1914-1918", a-t-il dit.

L’avocate du CFCM, Me Khalida Aoudia, a de son observé que "les propos stigmatisant" de Claude Goasguen portent "nécessairement atteinte à l’honneur et la dignité de la communauté musulmane", alors que celle-ci, a-t-elle dit, s’est "toujours mobilisée pour dénoncer les actes antisémites" et que durant la seconde guerre mondiale "les Musulmans étaient sur le front en première ligne pour combattre le nazisme". (Aps)

Mots-clés :
Catégories : Société

Voir tous les articles de la catégorie 'Société'