RCD: "C’est la famille du président déchu qui veille à la censure donnant encore du crédit à ceux qui estiment que le 5ème mandat est en cours"

RCD: "C’est la famille du président déchu qui veille à la censure donnant encore du crédit à ceux qui estiment que le 5ème mandat est en cours"
Par Lila Ghali | 09 Aout 2019 | 21:14

Le Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) a appelé, vendredi, à poursuivre le "combat pacifique" qui demeure comme seul "rempart contre l’arbitraire et les tentations du pire"

"Face à la contre-révolution enclenchée par le Haut commandement militaire avec ses manœuvres de division entre les enfants d’un même peuple millénaire, l’instrumentalisation de la justice pour sévir contre des manifestants pacifiques, la criminalisation de l’opinion libre et de l’action politique et la mainmise sur les médias, le combat pacifique, au grand jour, demeure le seul rempart contre l’arbitraire et les tentations du pire", écrit le RCD dans un communiqué.

Pour le parti de Mohcine Belabbas, qui souligne que "jusque-là, le mouvement populaire n’est pas tombé dans le piège de l’option de la structuration verticale susurrée çà et là par nombre d'”experts”", "l’alternative n’est pas le choix entre cette option suicidaire, irréalisable dans les faits et qui redonnerait la main aux chantres de la présidentielle, sponsorisée par les débris du système et l’autre option qui consiste en l’absence de toute centralisation du mouvement et qui tend aujourd’hui à donner du carburant à certaines dérives gauchistes".

"Le choix de créer des divergences artificielles entre les tenants d’une présidentielle sans conditions ni préalables avec un autre pôle du même système qui serait pour des mesures d’apaisements avant la fixation de la date d’un scrutin présidentiel ne trompe personne. Il s’agit, pour le pouvoir en place, de focaliser le débat sur deux fausses solutions qui procèdent de cette même option, dans une situation de verrouillage du champ médiatique y compris par le blocage des sites d’information. Dans ce dernier secteur, il y a lieu de rappeler que c’est toujours la famille du président déchu qui veille à la censure, ce qui donne encore du crédit aux voix qui estiment que le 5ème mandat est dans les faits en cours", ajoute la même source.

"Aujourd’hui et il n’échappe à personne que la 3issaba est désormais incarnée par le chef de l’Etat-major au compte de l’ensemble du système. Elle a pour unique objectif sa régénérescence par une opération de lifting sous contrôle", estime le RCD.

Pour le RCD, "le maintien des dispositifs répressifs policiers et judicaires, le recours abusif et systématique à la détention provisoire ne peuvent être justifiés. De même, la réhabilitation des détenus d’opinion dont les porteurs de l’emblème amazigh ou de tous ceux qui , aux yeux du pouvoir, ont commis comme “délit” l’affirmation publique de leurs opinions et de leurs convictions à l’image du Commandant Bouregaa, du général à la retraite Benhadid qui risque de mourir en prison ou de Ali Ghediri ne peuvent faire l’objet d’aucun marchandage".

Voir tous les articles de la catégorie 'Politique'

Commentaires