Présidentielle 2014 : Le président de TAJ réitère la disponibilité de son parti à travailler avec l’ensemble des partis

Par Abbès Zineb | 07 Décembre 2013 | 19:01

Le président de Tajamou Amel El Jazair (TAJ), M. Amar Ghoul, a réitéré, samedi à Tipasa, la disponibilité de son parti à travailler, en prévision de l’élection présidentielle prochaine, avec l’ensemble des partis, sans distinction aucune, dans l’intérêt général.

"Notre jeune formation politique demeure ouverte à toutes les sensibilités et fait de la concertation et de l’entraide son credo, bannissant la conception partisane étroite, et ce dans l’intérêt de la préservation de la stabilité du pays", a affirmé M. Ghoul, dans son allocution d’ouverture du Festival de la jeunesse de Taj.

Soulignant l' impératif de servir l’intérêt général, lors d’un point de presse, M.Ghoul a mis en avant l’étape "cruciale" que traverse le pays, nécessitant, a-t-il dit, "une mobilisation de toutes les énergies, loin de toute surenchère politicienne, afin de faire face aux complots ourdis contre la stabilité du pays par des parties internes et externes".

S’exprimant au sujet de la requête formulée par certaines parties pour la constitution d’une commission indépendante pour la supervision de l’élection présidentielle, le leader de Taj, qui a rejeté cette suggestion, a plaidé plutôt pour "le renforcement des mécanismes de surveillance et la mobilisation des militants pour encadrer les urnes le jour du scrutin".

M.Ghoul a réaffirmé, par ailleurs, le soutien de son parti à une quatrième mandature du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qu’il a qualifié de "l’homme fondateur de la culture de la cohabitation, de la mansuétude et de la fraternité, vertus véhiculées par la charte pour la réconciliation nationale".

Dans son plaidoyer pour la consolidation de la réconciliation nationale, le responsable politique a estimé nécessaire de "panser les blessures et de bannir la culture de la haine et de la vengeance, pour ne pas tomber dans les travers que connaissent actuellement certains pays arabes, et qui vivent un véritable enfer". (Aps)

Mots-clés :
Catégories : Politique

Voir tous les articles de la catégorie 'Politique'