Le parti El Karama veut bâtir une "vraie société démocratique"

La Rédaction | 24 Avril 2012 | 12:51

Le Parti El Karama (Dignité) veut, à travers son programme électoral pour le scrutin législatif du 10 mai prochain, bâtir une ''vraie société démocratique'' fondée sur la liberté de l'exercice politique et la décentralisation comme outil de développement.

Le parti El Karama, agréé en février 2012, entend respecter l'ordre constitutionnel du pays et démocratique de l'Etat, et veillera à préserver la souveraineté du pays, son indépendance et l'intégrité du territoire national. Ainsi, cette formation voit dans la liberté de constitution de partis, dans la pratique politique en elle-même, et dans la liberté de création d'organisations de la société civile, des "principes démocratiques irréversibles".

Présidée par M. Mohamed Benhamou, cette formation politique compte par ailleurs plaider à l'assemblée populaire nationale pour l'adoption de la décentralisation comme outil de développement, qui permettrait aux citoyens de participer à la prise de décision, dans leurs intérêts bien compris.

Il s'agit en l'occurrence, soutient ce parti, de transférer certains pouvoirs des plus hauts niveaux de l'administration centrale à des niveaux locaux, soit "au plus bas niveau possible".

Dans le volet économique, le parti de M. Benhamou, accorde la priorité à l'agriculture à travers une politique agricole assurant la sécurité alimentaire, ce qui aiderait, dans le même temps, à diminuer le coût de la facture des importations de produits alimentaires.

Le parti se propose aussi de travailler à relancer l'industrie nationale par le biais de l'encouragement et l'encadrement des PME, tout en en faisant des entreprises concurrentielles, capables d'imposer leurs produits sur le marché national, voire international.

La stratégie économique de ce parti prévoit en outre d'appuyer les investissements au Sahara, tout en créant les conditions de fonctionnement nécessaires, en particulier en matière de transport et d'habitat. Ses priorités, fondées sur la promotion de l'idée de développement durable, sont l'appui aux exportations, et le développement à la fois des énergies renouvelables, des ressources hydriques, de l'environnement et des ressources halieutiques.

Sur un autre volet, le parti envisage, dans son programme, de mettre en place une carte sanitaire nationale, qui devrait définir les objectifs de la santé publique en vue de réaliser une répartition plus équitable des personnels et des équipements. El Karama qui tire ses principes de la déclaration du 1er novembre 1954, participe aux élections législatives du 10 mai dans toutes les wilayas, et trois listes à l'étranger.

Mots-clés :
Catégories : Politique

Voir tous les articles de la catégorie 'Politique'