Le mouvement Islah rejette la création du poste de vice-président dans le projet de révision de la Constitution

La Rédaction | 23 Novembre 2013 | 17:36

Le secrétaire général du mouvement national Islah, Mohamed Djahid Younsi, a affirmé samedi à Alger que son parti rejetait l'idée de la consécration du poste de vice-président de la République dans le projet de révision de la Constitution. M. Younsi a indiqué lors d'une conférence de presse que l'idée de la création du poste de vice-président de la République dans le projet de révision de la Constitution qui "consacre le monopole du pouvoir".

Le secrétaire général a précisé dans ce cadre que son mouvement rejetait "catégoriquement" ce projet, appelant la classe politique en Algérie à s'engager pour l'alternance. M. Younsi a appelé le pouvoir "à garantir une élection présidentielle intègre et transparente en créant les conditions fondamentales d'une approche basée sur le dialogue national et l'entente politique sur les questions nationales d'importance".

Il a souligné à ce propos que ces garanties sont contenues dans un document unifié pour l'édification des institutions de l'Etat sur la base de la légalité et la démocratie, ajoutant que le mouvement Islah recommande une autre solution en cas d'impossibilité de garantir des élections libres et intègres. Il a indiqué que son parti comptait présenter "une charte démocratique" à tous les candidats à la présidentielle abstraction faite de ce qui se passe actuellement sur la scène politique, soulignant que "le plus important est de jeter les bases d'un Etat de droit, de liberté et de démocratie".

Le secrétaire général du mouvement Isalh a ajouté que cette charte "fait obligation aux acteurs politiques de respecter les fondamentaux de l'action politique" en ce sens qu'elle "s'appuie sur une seule revendication, à savoir, garantir la vie démocratique dans le pays". M. Younsi a évoqué, par ailleurs, les visites d'inspections et de travail effectuées par le premier ministre, Abdelmalek Sellal, dans les wilayas du pays s'interrogeant sur leur pertinence d’autant qu'elle interviennent à l'approche des échéances présidentielles de 2014.

Mots-clés :
Catégories : Politique

Voir tous les articles de la catégorie 'Politique'