Bensalah : "La stabilité du pays est une ligne rouge à ne pas dépasser "

Bensalah : "La stabilité du pays est une ligne rouge à ne pas dépasser "
Par Abbès Zineb | 30 Novembre 2013 | 16:22

Le secrétaire général par intérim du Rassemblement National Démocratique (RND), M. Abdelkader Bensalah a affirmé, samedi, que la stabilité du pays est une ligne rouge à ne pas dépasser. S'exprimant, depuis Oran au cours d'une rencontre régionale qui a réuni des militants et cadres de son parti, il a indiqué que "la stabilité du pays est une ligne rouge à ne pas dépasser".

Il n'a pas manquer de souligner que "le RND est concerné par tout ce qui se passe sur la scène politique nationale et n'hésite pas à dire son mot "avant d' ajouter que "la stabilité du pays est une ligne rouge à ne pas dépasser".

"Le RND n'a pas changé. Nous ne faisons ni surenchère ni troc politique. Nous sommes aux côtés des préoccupations du peuple et de ceux qui contribuent à préserver les constantes nationales et à renforcer les institutions" a-t-il dit précisant que sont parti " fort de ses principes et des ses choix politique constants, ne craint pas et ne se sent pas dérangé par ceux s'agitent sur la scène politique".

"Notre parti croit en la pratique démocratique et ne prétend pas monopoliser le paysage politique et agit politiquement en fonction des aspirations et de l'évolution de la société civile", dira encore M.Bensalah en qualifiant sa formation politique de "parti rationnel, réaliste et crédible par ses principes constants et ses positions".

"Ces qualités lui ont donné une place et une force qui lui ont permis de surmonter toutes les épreuves", a estimé le secrétaire général par intérim du RND. "La crise qu'a connue le parti relève du passé. Le 4ème congrès sera un événement historique majeur dans la vie du RND. Un parti qui s’est rajeuni et malgré les secousses qu'il a vécues, connaît aujourd'hui une activité politique intense, en prévision des prochaines élections présidentielles", a encore martelé M.Bensalah, tout en renouvelant l'appui de son parti à un quatrième mandat pour le Président de la république, Abdelaziz Bouteflika.

Mots-clés :
Catégories : Actualité A la une Politique

Voir tous les articles de la catégorie 'Politique'