Algérie 1

Icon Collap
...

Législatives: le RCD pointe les prémices de la fraude

10-12-2016 14:51  N. Semyane

Le RCD, à l’occasionde la réunion de son Secrétariat national, le 9 décembre, s’est longuementattardé dans son communiqué sur les prochaines élections législatives.

Pourdire d'abord  la conviction du parti que « seules des consultations populaireslibres peuvent amorcer le dénouement de la crise de légitimité et decrédibilité qui plombe le pays » Ce qui ne semble pas être le cas pour leRCD qui croit déjà déceler des prémices de fraude à travers la manipulation desvotes des militaires.

C’est du moins ce qui est écrit dans le communiqué quinote à ce propos que « Les velléités de constituer des réservoirs de voix,en utilisant des listes transmises par l’Armée et les services de sécurité,dans différentes régions du pays sont avérées. Elles serviront à gratifier desacteurs politiques adoubés par des chapelles » Une démarche qui est "auxantipodes de l’urgence du redressement national qui passe par un nouveau départ »

Parlant plus globalement du gouvernement et de sa démarche, le parti dirigé par Mohcine Belabbasnote que « la crise financière quiaffecte les recettes de l’Etat ne finit pas de montrer au grand jour l’échecd’une gouvernance sans ambition pour le pays.» 

Signe de cet échec patent, la loi de finance2017 dont le RCD conteste les fondements, en ce sens qu’ils imposent descharges supplémentaires «pour les salariés, les petits entrepreneurs et commerçants, des coupes sombres dans l’invests équipements »touten maintenant dans le même temps « une jungle de dérogations fiscales etdu train de vie de l’Etat »

Le RCD pointe une autre contradiction dans la démarchedu gouvernement, à savoir le dossier de la retraite qui a embrasé le front social,à cause d’une gestion qualifiée d’unilatérale « L’amendement dedernière minute apporté pour le maintien temporaire du droit au départ à laretraite après 32 années de service sans condition d’âge démontre qu’un teldossier doit être traité dans sa globalité et avec tous les partenaireséconomiques et sociaux représentatifs, à commencer par ceux qui contestent cefait du prince », juge le RCD qui salue la position de l’Intersyndicale,laquelle en prenant acte de la mesure temporaire, envisage de relancer le mouvementde protestation.

En revanche, le RCD tacle violemment l’UGTA pour sa « soumissionau pouvoir exécutif », à travers notamment « son attitude quiconsiste à utiliser les revendications des salariés du secteur industriel pourcontester les staffs dirigeants des entreprises et empêcher toute jonction avecles autres syndicats »

Le RCD n’a pas raté l’occasion de réagir au piteux spectaclede Club des pins, lors du Forum africain de l’investissement. Pour ce parti, « lespectacle offert aux délégations africaines lors de ce qui devait être un Forumafricain pour l’investissement révèle la déliquescence éthique et le discréditqui affectent les institutions »

Et le Secrétariat nationale du RCD d’enremettre une autre couche sur ce chapitre en assenant que l’Algérie « ne peut nourrir l’ambition de conquérirle marché africain si la prédation, l’accaparation de la commande publique etla corruption rythment la vie économique du pays »    



Voir tous les articles de la catégorie "A la une"