Risque terroriste en Algérie : "faible" selon un rapport mondial

Risque terroriste en Algérie : "faible" selon un rapport mondial
Par Amel Benabi | 21 Novembre 2019 | 16:50

L'Algerie n'est plus un pays à haut risque terroriste où l'on meurt partout et tous les jours comme la décrivait les médias occidentaux. Désormais  notre pays affiche un bilan nettement plus rassurant en matière de risque terroriste. En effet, alors que d'autres pays jadis baignant dans la paix ont sombré dans la violence, Algérie, elle, retrouve la quiétude.

C'est la conclusion du dernier rapport de Institute for Economics and Peace, qui se félicite de la baisse constatée du nombre de victimes du terrorisme dans le monde  à hauteur de 15 952 personnes en 2018, contre 18814 en 2017 soit une baisse de 15,2%.

Pour autant, cet organisme souligne que le nombre de pays, touchés par le terrorisme, continue quant à lui à être élevé puisque pas moins de 71 pays ont enregistré au moins une victime d’une attaque terroriste en 2018.   

Dans ce classement sur l'impact du terrorisme dans 163 pays, notamment en termes de fréquence, d'actes de violences, le nombre de victimes et des blessés, et les dégâts matériels, le think tank australien fait ressortir l'Algérie à la 57e place des pays avec un impact dit « faible ».  Une position qu'elle partage avec des pays aussi calmes que  la Suède (56e), l’Espagne (59e), le Canada (55e), l’Italie (63e).    

Un résultat rassurant quand on sait la terrible décennie noire qu'à traversée l'Algerie et son impact horrible sur son image de marque. Faut-il souligner par ailleurs que l'Algérie  n'est pas loin des grands pays occidentaux  dans ce classement  à l'instar de la France (36e),  de l’Allemagne (44e), du Royaume-Uni (28e), ou encore de la  la Russie (37e) et des Etats-Unis (22e) qui présentent  un impact  dit " modéré".

Voir tous les articles de la catégorie 'International'