Pétrole : le Brent monte légèrement avant les stocks américains

 Pétrole : le Brent monte légèrement avant les stocks américains
Par Abbès Zineb | 04 Septembre 2019 | 11:43

 Les prix du pétrole montaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens dans l'attente de la publication des stocks américains jeudi et après que l'Iran a déclaré que l'Europe s'était engagée à acheter son pétrole.

 Vers 09H20 GMT (10H20 à Alger), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 58,53 dollars à Londres, en hausse de 0,46% par rapport à la clôture de mardi.A New York, le baril américain de WTI pour livraison en octobres'échangeait à 54,30 dollars, 0,67% de plus que la veille.

 Les prix "ont effacé ce matin certaines de leurs pertes de la veille, car les investisseurs s'attendent à ce que les réserves américaines de brut déclinent pour la troisième semaine de suite", a expliqué Stephen Brennock, analyste chez PVM Reports.

 Les données sur les stocks américains seront publiées jeudi, au lieu de mercredi habituellement, du fait de la journée fériée aux Etats-Unis lundi.

 Les analystes s'attendent à une baisse de 3,45 millions de barils de brut sur la semaine achevée le 30 août ainsi qu'à une baisse de 2 millions de barils pour l'essence, et prévoient une hausse de 500.000 barils des réserves de produits distillés (fioul de chauffage et gazole), selon la médiane d'un consensus compilé par l'agence Bloomberg.

 Les cours du pétrole ont en revanche temporairement limité leurs gains après une déclaration, publiée mercredi par l'agence iranienne semi-officielle Isna, du porte-parole du gouvernement iranien Ali Rabiei indiquant que l'Europe se serait engagée a acheter de son pétrole.De plus, les analystes relevaient que les craintes concernant l'économie mondiale pesaient aussi sur les prix du pétrole.

 "Les prix de l'or noir ont chuté mardi (...) après la publication de données indiquant une baisse de l'activité manufacturière américaine en août, pour la première en trois ans", a relevé Sukrit Vijayakar, analyste pour Trifecta Consultants.

 L'indice ISM manufacturier a perdu 2,1 points de pourcentage, repassant sous la barre des 50 points à 49,1 points en août, à rebours des prévisions des analystes qui s'attendaient à ce que la croissance se maintienne à 51,3.

 

     

       

Voir tous les articles de la catégorie 'International'