Mohamed Akab : « L’adoption de la loi sur les hydrocarbures est un acquis pour l’Algérie »

 Mohamed Akab : « L’adoption de la loi sur les hydrocarbures est un acquis pour l’Algérie »
Par Abbès Zineb | 14 Novembre 2019 | 15:29

Le ministre de l’Energie a dû pousser un long soupire, après l’adoption ce jeudi matin du très controversé projet de loi sur les hydrocarbures  qu’il a porté  devant les députés  sans se démonter, malgré un déluge de critiques tous azimuts.

Sa première réaction juste après la séance de vote témoigne de son soulagement, faisant valoir que « le vote du projet est un acquis pour l’économie nationale, en cela  qu’il renforcera le rôle de l’Etat et nous allons désormais nous atteler à réunir toutes les conditions pour relancer le secteur des hydrocarbures »

S’exprimant devant les journalistes au sortir de l’hémicycle, Mohamed Arkab croit pouvoir dire que l’adoption du projet est porteuse de « deux massages », à savoir « l’encouragement des partenaires étrangers, surtout que la Sonatrach connaît actuellement un redéploiement de sa stratégie pour avoir sa lace dans le marché énergétique mondial »

Le second message est destiné « à la collectivité nationale pour l’assurer que cette loi permettra d’augmenter substantiellement les revenus  de l’Etat, ce qui permettra de créer des postes d’emploi, une des préoccupations majeurs du pays »

En réponse aux adversaire du projet qui ont pointé le risque de bradage de la souveraineté nationale, Mohamed Arkab assure qu’il n’est rien et que le projet permet d’augmenter nos ressources énergétiques  pour impulser un développement gagnant/gagnant sans toucher  à la souveraineté nationale » 

Voir tous les articles de la catégorie 'International'