Algérie 1

Icon Collap
...

Importation de véhicules : en attendant Godot !

23-05-2021 14:03  N. Semyane

Ceuxqui s’attendaient à voir passer à lavitesse supérieure le dossier de l’importationet de construction des véhicules en Algérie, après le limogeage de Ferhat AitAli, du ministère de l’Industrie, peuvent encore attendre la semaine des quatre jeudi.

Etpour cause, les moyens financiers du pays, réduits à compter ses sous,  ne permettent plus désormais le luxe d’acquérirun véhicule neuf ou d’occasion ou quoi que ce soit d'autre.

C’esten tous cas  ce qu’on entend à traversles déclarations du ministre de la Communication, Amar Belhimer, dans sonentretien au site Sahm Media danslequel il se fend  de contorsions stylistiquespour dire que les textes régissant l’activité sont entrain d’être changés « pour permettre aux concessionnairesautomobiles d’importer le plus grand nombre de voitures dans les plus brefsdélais et au coût le plus bas possible ».

« Le gouvernement actuel a travaillé àreconsidérer l’ensemble du cadre juridique lié au dossier automobile, qu’ilsoit lié à l’importation ou le montage, afin de répondre aux besoins descitoyens et d’établir une véritable base industrielle qui dépend de lafabrication réelle et non du montage automobile », dit-il.

 Etle  porte-parole du gouvernement depréciser encore que « l’ensemble de ces mesures et procéduresont conduit à la régulation de l’activité des concessionnaires de véhiculesneufs par la publication du décret exécutif n° 20-227 précisant les conditionset modalités d’exercice de l’activité des concessionnaires de véhicules neufs».

Certaines modifications dece décret sont principalement  ciblées, comme la réduction des documents exigés dans ledossier et la simplification des procédures administratives pour accélérer lerythme de l’étude et l’examen les dossiers par le comité ministériel mixte crééà cet effet, ajoute encore le ministre.

Se contentant juste de dire que "Lesservices du Ministère de l’Industrie, en coopération et en concertationcontinue avec des experts et spécialistes du domaine, travaillent à la préparationde la version finale du projet de texte dans le cadre d’une nouvelle visionstratégique pour la promotion des investissements en Algérie, avec l’objectifde créer un environnement de travail plus favorable qui offre des opportunitésd’investissement dans un environnement approprié.

Belhimerne donne cependant  aucune date  quant à  la finalisation de ce document qui a tout l’air d’un doux  leurre pour entretenir l’espoir des citoyens (acheteurs et constructeurs) concernés par ce dossier qui est entrain de virer au psychodrame national.



Voir tous les articles de la catégorie "Economie"