Algérie 1

Icon Collap
...

Formation du Gouvernement: le MSP appelle à un exécutif d'unité nationale

24-06-2021 14:57  N. Semyane

Le jour même où Abdelaziz Djerad  déposait  sa démission, selon l'article 113 de la Constitution, le MSP  s'est exprimé pour reclamer à nouveau au pouvoir un "gouvenement d'unité nationale avec une assise sociale  et politique larges  qui lui permettrait  de concrêtiser les attentes du peuple formulées, lors de la campagne des législatives."

Un gouvernement qui doit être, précédé d'un "dialogue  stratégique à propos  du présent et de l'avenir  pays", écrit Abderazk Makri qui appelle les partis vianqueurs des législatives du 12 juin, selon les résultats définitifs proclamés par le Conseil constituionnel, à "un dialogue transparent pour définir ce qui doit être le meilleur pour l'Algérie, après les législatives".

Le MSP profite de sa sortie politique ce jeudi  pour annoncer son projet  d'"entamer des contacts politiques  avec les composants de la classe politique, au delà des partis qui ont participé aux législatives".

Le MSP persiste et signe quant à la fraude lors du scrutin législatif, en l'imputant aux "résidus de la Issaba" et tout donnant acte au Conseil constitutionnel des résultats, annonce que le MSP est concerné par la course au Perchoir, tout en désignant d'ores et déja Ahmed Sadok comme chef du groupe parlementaire du MSP. 

Avec une large majorité du courant nationaliste, soit  un total de 255 députés ,le président Tebboune a les coudées franches pour former un gouvernement sans les islamistes, mais ce serait alors, le cas échéant, une forme d'entourloupette aux islamistes, notamment le MSP, qui ont adhéré au procesus électoral, contrairement aux démocrates qui ont boycotté.      



Voir tous les articles de la catégorie "A la une"