Importation des véhicules usagers : le Gouvernement étudie les mécanismes de mise en œuvre pour une entrée en vigueur rapide

 Importation des véhicules usagers : le Gouvernement étudie  les mécanismes  de mise en œuvre pour une entrée en vigueur rapide
Par Rafik Benasseur | 11 Mai 2019 | 13:01

L’importation de véhicules usagers par des citoyens est un dossier qui est sur la table du gouvernement pour étudier le mécanisme de mise en œuvre de la mesure qui devrait entrer rapidement en application, selon le ministre du commerce Said Djellab.

Cette décision, explique t-il  samedi, est prise, suite  à la hausse vertigineuse de la facture des importations de kits CKD SKD pour le montage des véhicules en Algérie, s’avérant beaucoup plus chère que l’importation de véhicules en l’état.

L’argent des citoyens désireux d’acheter un véhicule usager doit transiter par les banques, selon le ministre qui ajoute que le gouvernement est favorable à des véhicules qui ne dépassent pas les trois ans après la date de leur première mise en circulation.

Le gouvernement doit aussi trancher sur la question de savoir si l'importation sera libre ou limitée à une voiture tous les cinq ans pour chaque citoyen.  

Said Djellab espère par ailleurs que le rétablissement de la formule d'importation des véhicules par des citoyens aura un impact sur les prix des véhicules produits localement avec l'effet induit de la concurrence.

Voir tous les articles de l'économie