Gaid Salah : la justice et l’équité, voie "parfaite" pour assainir le pays de la corruption et des corrupteurs

  Gaid Salah : la justice et l’équité, voie "parfaite" pour assainir le pays de la  corruption et des corrupteurs
Par Nabil Semyane | 04 Juillet 2019 | 13:40

 Le Général de corps d'Armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'Etat-major de l'Armée nationale populaire (ANP) a déclaré jeudi à Alger que "la justice déterminée et l’équité résolue demeurent la voie parfaite et efficace pour assainir le pays de la corruption et des corrupteurs, malgré une opposition virulente aux différentes facettes", indique un communiqué du ministère de la Défense nationale.

 Cette opposition virulente est affichée par « certaines parties lésées par le travail de la justice", souligne le chef d’état-major à l'occasion d'une cérémonie de remise de grades et de médailles à des officiers supérieurs et  cadres du ministère de la Défense nationale.

 Pour Gaid Salah, "celui qui voit en l’environnement corrompu et pourri une voie pour accéder à une vie prospère, même si cela se réalise au détriment de la patrie et du peuple, œuvrera à lutter contre tout effort sincère qui veut libérer notre patrie de ces maux irrémissibles".

  "Ces corrupteurs, ces traîtres et tous ceux qui nuisent à la terre des Chouhada, ont oublié que tôt ou tard, ils seront démasqués et échoueront dans leur besogne, a-t-il encore clamé, ajoutant qu'il "est certain que tous ceux qui ont foi en le pacte des vaillants Chouhada et leur éternel serment, contribueront en toute sincérité à la lutte contre la corruption et participeront avec abnégation et dévouement à la purification de l’Algérie des inféodés et serviteurs du colonialisme".

 "Dans ce contexte, il est vraiment regrettable, voire inacceptable du point de vue religieux, social et éthique, de constater certains cadres supérieurs arriver à un tel niveau bas et abjecte de corruption, en dépit de leur parfaite connaissance des lois en vigueur. Ceux-là mêmes qui ont occupé des fonctions supérieures et à qui incombait la responsabilité de préserver les intérêts suprêmes du peuple algérien, n’ont pas été à la hauteur de la confiance placée en eux, et méritent de ce fait cette sanction équitable, qui leur a été infligée par la force de la loi du droit et de l’équité", a encore soutenu Gaïd Salah.

Voir tous les articles de l'économie