Exportations hors hydrocarbures : baisse du montant des remboursements par le FSPE en 2016

Exportations hors hydrocarbures : baisse du montant des remboursements par le FSPE en 2016
Par Nabil Semyane | 11 Mars 2017 | 13:39

Les remboursements effectués par le Fonds spécial pour la promotion des exportations (FSPE) au profit des exportateurs hors-hydrocarbures ont enregistré une diminution de 62% en 2016, a annoncé le ministère du Commerce cité par l'Aps.

Ce fonds, pour la précision, octroie des aides pour le remboursement partiel des frais de transport international ainsi que la prise en charge d'une partie des dépenses engagées dans le cadre de la participation des entreprises algériennes exportatrices dans les manifestations économiques (foires, salons...) organisées à l'étranger.

En 2016, le montant global des remboursements par ce fonds s'est élevé à 180 millions de DA (117,5 millions de DA pour la participation aux foires à l'étranger et 62,48 millions de DA de remboursements de transport international), contre 478 millions de DA en 2015 (527 millions de DA en 2014).

Cette baisse s'explique essentiellement par le fait que depuis 2014, le FSPE accorde cette aide uniquement aux exportateurs qui réalisent un chiffre d'affaires à l'export ne dépassant pas les 10 millions de dollars, et ce, dans le but d'orienter davantage ces aides vers les entreprises peu expérimentées dans l'activité d'exportation, explique-t-on.     

En 2016, les exportations hors hydrocarbures ont représenté 6,2% du volume global des exportations avec une valeur de près de 1,8 milliard de dollars contre 1,97 milliard de dollars en 2015, en baisse de 9,6%.

Les exportations hors hydrocarbures qui ont enregistré les montants les plus élevés en 2016 étaient les engrais minéraux ou chimiques avec un montant de 448 millions de dollars (hausse de 6,7% par rapport à 2015), les huiles et autres produits provenant de la distillation des goudrons à 388,2 millions de dollars (baisse de 26%), les ammoniacs anhydres à 324 millions de dollars (baisse de 32%) et les sucres de canne ou de betterave pour 231,65 millions de dollars (hausse de 54,6%).

Les autres produits exportés ont porté sur le phosphate de calcium à 78 millions de dollars (baisse de 18,2%), les dattes à 37,5 millions de dollars (hausse de 8,13%), les alcools acycliques à 26,4 millions de dollars (baisse de 10%) et les hydrogènes et gaz rares à 24,4 millions de dollars (baisse de10,6%).

Pour rappel, plusieurs mesures ont été prises par le gouvernement dans le cadre du renforcement des incitations publiques aux exportations hors hydrocarbures telle la révision à 20% au lieu de 10% du niveau de rétrocession des devises aux exportateurs hors hydrocarbures pour la quantité dont l'utilisation est laissée à leur libre appréciation.

Il s'agit aussi de la révision du délai de rapatriement des recettes des exportations hors hydrocarbures, porté à 360 jours contre 180 jours auparavant, de la prise en charge des frais de labellisation des produits agricoles et la généralisation du "couloir vert" au niveau des douanes.

En outre, il a été mis en place, au niveau du ministère du Commerce, d'une Cellule d'écoute chargée d'examiner les contraintes rencontrées par les exportateurs algériens, et d'un autre groupe de réflexion, installé auprès du Premier ministre, pour veiller à la concrétisation des mesures proposées par le ministère du Commerce. 


Voir tous les articles de l'économie