Algérie 1

Icon Collap
...

Diversification de l’économie : le bon mot de Messahel à la réunion Afrique-Pays nordiques

12-06-2017 13:59  Nourredine B

Marquant ostensiblement sa présence à la réunionministérielle Afrique- Pays nordiques, tenue récemment (9-10 juin) à Abuja(Nigéria) ; à travers une réactivité notable aussi bien en plénière que dansles coulisses, le ministre des affaires étrangères, Abdelkader Messahel a axéson action sur le commerce et l’économie.

Il a, ainsi, souligné l’importance du commerce et del’investissement comme outils de développement permettant d’augmenter lacroissance économique et de réduire la pauvreté, lit-on dans son exposé dontAlgérie1 détient une copie.

A cet égard, il a rappelé que l’Algérie a toujours plaidé enfaveur d’un système commercial multilatéral ouvert, «fondé sur des règlesclaires, et non discriminatoires permettant de générer la croissance et devéhiculer le développement» précise le MAE.

De même, ajoutera-t-il, «l’Algéries’est, de tout temps, prononcée pour la préservation du dynamisme du commerceet des investissements productifs, pour contribuer à la réalisation desobjectifs de développement durable (ODD) et assurer une croissance économiqueéquitable et bénéficiant à tous», a-t-ilaffirmé.

Abordant, ensuite, le chapitre de la diversificationéconomique, un choix, aux yeux de Messahel, pour lequel l’Algérie a résolumentopté « pour s’affranchir de sa dépendance aux hydrocarbures. » fera-t-ilobserver.

Dans cet ordre d’idées, le ministre algérien a décliné lecadre économique «solide» relève-t-il, dont dispose l’Algérie actuellement etqui permet le développement économique et la mobilisation de l’investissementainsi que l’essor durable des activités industrielles et commerciales.

Dans la même veine, Messahel a exposé les réformes engagéesen Algérie tendant à l’amélioration des dispositifs relatifs à l’investissementet du climat des affaires. Il mettra en avant, à titre d’illustration, lapromulgation du nouveau code de l’investissement de 2016 ainsi que la libertéd'investissement et de commerce, la responsabilité de l’Etat dansl’amélioration du climat des affaires.

Autant d’aspects d’importance pour lui et qui ont étéconstitutionalisés dans la nouvelle loi fondamentale du pays, permettant ainsiune nette croissance des IDE en 2016 et une meilleure organisation du commerceextérieur.



Voir tous les articles de la catégorie "A la une"