Algérie 1

Icon Collap
...

Benghabrit avance les vacances d'hiver à mardi au lieu de jeudi (actualisé)

20-12-2016 11:23  N. Semyane

Mise à jour à 12h47 : Le Ministère de l'Education Nationale a annoncé, mardi, un réaménagement du calendrier des vacances du premier trimestre de l'année scolaire 2016/2017, en avançant la date de leur début à aujourd'hui mardi au lieu de jeudi prochain.

C'est une décision pour le moins surprenante d'autant qu'elle arrive au moment où les lycéens sont en grève précisément pour protester contre la réduction du nombre de jours de vacances qui passent de 15 à 10 jours.

11h30 : La ministre de l’Education NouriaBenghabrit est sortie mardi de son mutisme médiatique pour réagir à la grognenationale des lycéens hostiles à la décision de réduction des vacances d’hiver. 

«Iln’est pas question de revenir sur la décision de réduction des vacances d’hiver,elle est dans l’intérêt des élèves en premier lieu et des enseignants en secondlieu», a-t-elle tenté de convaincre, mercredi, dans une déclaration à Ennahar TV. »

Pour la ministre, «le but de la décision est de réduire lapression sur les élèves et les enseignants et leur permettre d’achever les programmesdans des conditions normales.» Et de rappeler aussi que les élèves et les enseignantss’étaient souvent plaints de n’avoir pas assez de temps pour finir lesprogrammes annuels.

On l’aura compris, lebut en «grignotant» cinq jours aux vacances d’hiver, est donc de rattraperle retard accusé après les grèves successives lancées par l’intersyndicale pourprotester contre la suppression de la retraite anticipée.

Pourtant, MmeBenghabrit, au moment d’annoncer le «rabotage» des vacances d’hiver, avait expliqué que la décision obéissait à des considérations «pédagogiques»,en résonance avec ce qui se fait dans d’autres pays.

Des arguments que lessyndicats réfutent globalement et dans le détail, en citant le cas des pays oùles vacances sont intangibles.

Meziane Mériane interrogé lundi par Algérie1 aégalement reproché à la ministre d’agir de «façon unilatérale», etde n’avoir pas informé au préalable les concernés par la mesure, à savoir les élèvesqui ont boudé les classes depuis le début de la semaine.

Toujours est-il que Mme Benghabrit prévient que «ceux qui s’absenteront avant les vacanceslégales prendront leur responsabilités pleine et entière», invitant parconséquent les élèves, à réagir positivement à la décision qui est dans leurintérêt »

L’entendront-ils decette oreille ? 



Voir tous les articles de la catégorie "A la une"