Université de Tizi Ouzou : Ferhat Mehenni a discouru sur le «combat kabyle face à l’Algérie» !

 Université de Tizi Ouzou : Ferhat Mehenni a discouru sur le «combat kabyle face à l’Algérie» !
Par Hakim Megatli | 28 Avril 2019 | 19:52

Fait inédit. Le président du «Gouvernement provisoire kabyle» en exil (Anavad) et du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK), Ferhat Mehenni, a animé ce dimanche une vidéoconférence à l’auditorium du campus Hasnaoua de l’université de Tizi Ouzou.

Des dizaines d’étudiants ont pu l’écouter et le voir tranquillement discourir sur un data show sur le «peuple kabyle» et «l’Etat colonial d’Algérie».

En effet grâce à la coordination locale des Étudiants, le chef du MAK a pu donc s’exprimer librement ce dimanche matin pendant plus d’une heure dans «l’enceinte» de l’université.

Au-delà de cette «incursion» de Ferhat Mehenni dans un centre universitaire en déjouant la vigilance de l’administration, c’est surtout le thème provocateur de sa conférence qui suscite la passivité du rectorat.

En effet, le président du mouvement indépendantiste a pu discourir sur un thème aussi grave que le «combat kabyle face à l’Algérie» !

L’organisation de cette conférence a déchiré la Toile. Des milliers d’internautes se sont posés la question comment l’université de Tizi Ouzou a autorisé une conférence aussi «dangereuse». «Ce qui s’est passé aujourd’hui à l’université de Tizi Ouzou est une honte» tonne, Mohamed Yaakoubi, directeur du journal El Hiwar, à l’adresse du ministre de l’enseignement supérieur.

Il demande au ministre de s’expliquer sur l’autorisation de ce «traitre» (Ferhat Mehenni NDLR) de s’adresser directement aux étudiants et leur parler de "la plaisanterie de l’indépendance".

Cette conférence inimaginable compte tenu de la «réputation» de Ferhat Mehenni  et de son projet, intervient au moment ou l’avocat Mustapha Bouchachi est systématiquement interdit de prendre la parole dans plusieurs universités dont la dernière a été celle d’Oran.

En revanche, à Tizi Ouzou, à Bejaia et Bouira, Me Bouchachi qui est l’une des coqueluches du Hirak a pu animer ses conférences.

Voir toutes les actualités