Algérie 1

Icon Collap
...

Une ville ottomane du 16e siècle à Alger sous la place des martyrs (vidéo)

24-07-2016 18:47  Mourad Arbani

Durant les dernières fouilles en vue de réaliser une station de métro à la place des martyrs (Alger), les archéologues ont découvert en sus de divers objets attestant des différentes occupations de la cité, une ville souterraine attestant de la présence ottomane depuis 1515.

Ces travaux sont localisés au niveau de la basse Casbah,  dans le périmètre classé, patrimoine national algérien depuis 1973 et site inscrit au Patrimoine mondial par l’Unesco en 1992.

Une vidéo surprenante montre pour la première fois les restes d'une ville très bien conservée ou bien les restes d'une vieille et immense bâtisse.

Pour rappel, depuis la première occupation attestée remontant au 3e siècle avant notre ère, la ville, alors dénommée Icosim, était un comptoir carthaginois, puis romain, sous le nom latinisé d’Icosium. Après l’intermède vandale, elle repassa sous contrôle byzantin jusqu’au 7e siècle, selon l'étude faite par François Souq et Kamel Stiti.

Le prince ziride Bologhine refonda, vers l’an 959, la ville d’El-Djazaïr Bani Mezghanna sur les vestiges de l’agglomération antique. Vers le milieu du XIVe siècle, elle se constitua en une petite cité indépendante qui accueillit, après la chute de Grenade, une importante immigration de musulmans andalous. Le contrôle de la Méditerranée occidentale était disputé. L’Espagne créait des points d’appui sur la côte africaine et édifia un fort en 1510 sur les îles faisant face à Alger.

Afin de se défaire de la tutelle espagnole, les habitants firent appel à des corsaires, les frères Barberousse, qui en profitèrent pour prendre le pouvoir et consolider leur emprise en se déclarant vassaux du sultan.

La domination ottomane, qui dura de 1515 à 1830, correspond à un essor particulier d’Alger. Son port, avec la flotte de course qui y était établie, devint une base maritime de première importance dans la concurrence qui se jouait alors entre pays musulmans et États européens pour le contrôle de la Méditerranée occidentale. La puissance maritime turque et l’influence de la ville diminuèrent à partir du XVIIe siècle.

 



Voir tous les articles de la catégorie "Actualité"