Subventions : l’Algérie fera appel à une expertise de la BM pour mettre en place le mécanisme

    Subventions : l’Algérie fera appel à une expertise de  la BM pour mettre en place le mécanisme
Par Mourad Arbani | 08 Novembre 2019 | 15:17

Le ministre des Finances Mohamed Loukal, dans ses réponses aux députés, est revenu sur la politique des subventions pour dire que la démarche actuelle est juste intenable et que l’Algérie doit impérativement changer de paradigme.

Il faut, selon lui, passer de l'aide généralisée à l'aide ciblée visant exclusivement les catégories vulnérables, une démarche qui  contribuera largement à réduire le déficit budgétaire.

 Rappelant que l'Etat a recouru à l'aide technique de la Banque mondiale (BM) pour définir les meilleurs mécanismes à adopter dans cette réforme "à court terme", le ministre a souligné que la réforme des transferts "est une opération longue, compliquée et sensible sur les plans économique et social, nécessitant une méthode globale de réforme et un examen rigoureux pour définir ses répercussions sur les citoyens".

L'Etat affecte annuellement près de 1800 milliards de DA de transferts sociaux directs et le même montant de transferts implicites. "Le déficit du budget de l'Etat avoisine les 1500 milliards de DA/an et si nous réduisons le montant de l'aide directe et indirect de moitié, nous pouvons facilement combler ce déficit", a-t-il dit.

Voir toutes les actualités