Secousses telluriques de Skikda : Pas de perte humaine ni de grands dégâts matériels, selon la protection civile

Secousses telluriques de Skikda : Pas de perte humaine ni de grands dégâts matériels, selon la protection civile
Par Kaci Haider | 22 Novembre 2020 | 19:14

Les services de la protection civile de la wilaya de Skikda ont assuré, dimanche soir, qu'aucune perte humaine ni de grands dégâts matériels ne sont à déplorer à la suite des trois secousses telluriques qui ont frappé dimanche matin la région d'El Harrouch.

Le directeur local de la protection civile, le colonel Brahim Mehamedi a assuré que "les services de la protection civile n’ont enregistré aucune perte humaine mais ont relevé des fissures sur les murs de plusieurs maisons et anciennes constructions des deux communes d’El Harrouch et Ain Bouziane ainsi que des petits effondrements de toit de l’hôpital d’El Harrouch et des fissures et effondrement de toits dans deux collèges d’enseignement moyen (CEM) de la même commune".

"Une commission technique œuvre depuis les premières heures du séisme à recenser les maisons ayant subi des dommages du fait de la secousse", a-t-il ajouté.

La direction de la protection civile a aussi installé une cellule de crise au niveau de l’unité principale et des équipes ont été formées et dirigées vers Ain Bouziane "pour des actions de reconnaissance et y se trouvent encore à cette heure", a assuré le colonel Mohamedi.

De son côté, la Direction générale de la protection civile a indiqué dans un communiqué "qu’à la suite du tremblement enregistré dans la wilaya de Skikda et ressenti par les habitants des wilayas de Constantine, Jijel et Guelma, les actions de reconnaissance sont poursuivies par les unités d’intervention spécialisées", précisant qu’aucune perte humaine n’a été enregistrée hormis quelque cas de panique pris en charge par les services de la protection civile. 

Voir toutes les actualités