Programme du gouvernement : les députés posent la question des ressources et des mécanismes financiers

 Programme du gouvernement : les députés posent la question des ressources et des mécanismes  financiers
Par Nabil Semyane | 13 Février 2020 | 11:26

Le débat sur le programme du gouvernement devrait se poursuivre aujourd’hui avec les interventions attendues des chefs des groupes  parlementaires, avant la montée au pupitre du Premier ministre pour répondre aux interrogations et critiques des députés.  

Les interventions des députés, tous bords confondus,  sont marquées par une tonalité franchement critique à l’égard de la copie de Djerrad, notamment  dans son volet économique où nombre d'intervenants ont relevé à jute titre « l’absence d’une approche économique globale avec une vision à long terme  qui pose les jalons théoriques du passage à un nouveau paradigme économique ».

Le caractère social  de la démocratie algérienne, en conformité avec les 54 engagements du président Tebboune est clairement réaffirmé dans le programme , néanmoins les députés  ont pointé « le silence du document gouvernemental sur les sources de financement et les mécanismes d’application » de cette politique généreuse.

« Le gouvernement promet  de relever le SNMG, de supprimer l’IRG pour les salaires inférieurs à 30.000 dinars, c’est généreux,  mais il nous explique pas comment il va s’y prendre pour trouver l’argent  alors que le déficit budgétaire continue de se creuser », observe un député du FLN. Qui rappelle « la distorsion entre la générosité des intentions et la rareté des moyens financier ».  

Les critiques ont également porté sur le million de logements contenu dans le programme du gouvernement que beaucoup de députés considèrent comme « utopique », voire « démagogique »

« Comment et avec quels moyens construire un million de logements alors que l’ancien régime avec tout les moyens financiers dont il disposait, il n’a pas pu les réaliser en vingt ans », fait valoir une député du parti TAJ.

Il appartient au premier ministre d’apporter des réponses à toutes ces interrogations et d’opérer des ajustement à sa copie, en tenant compte de propositions entendues tout au long des deux jours de débats en plénière.

Voir toutes les actualités