Nord-Mali : Le MNLA dément avoir subi des pertes

Nord-Mali : Le MNLA dément avoir subi des pertes
Par Lila Ghali | 17 Novembre 2012 | 14:10

Dans un communiqué mis en ligne ce samedi, le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) apporte sa version dans son offensive  contre "les narco-terroristes" du Mouvement pour l'unicité et le djihad en Afrique de l'Ouest (MUJAO) lancée hier près de Gao dans le Nord du Mali.

Comme il a tenu à démentir les informations diffusés par certains médias insidieusement pour induire en erreur l'opinion publique en précisant "qu'il ne s'agit pas d'une guerre Touaregs et Arabes".

Selon la même source "la version de France 24 et de l'AFP (reprise par l'ensemble des médias français à l’exception de RFI en attendant qu'ils changent bien sûr de journalistes) des combats qui nous ont opposé hier aux hordes terroristes est honteuse!".

Le MNLA accuse  l'Afp de faire dans la manipulation allant "jusqu'à inverser les victoires du MNLA en les attribuant aux hordes terroristes, contre qui la communauté internationale est censée être en guerre".

Selon ce document signé par  Moussa Ag Assarid, membre du Conseil Transitoire de l'État de l'Azawad (CTEA) et  Chargé de la Communication et de l’Information du MNLA, dans la matinée du vendredi 16 novembre 2012 vers 10 heures " une colonne du MUJAO est tombée dans une embuscade du MNLA à Tagarangabotte, à 50 km à l’est d’Ansongo (sur l’axe Ansongo – Ménaka)".

L'embuscade en question s'inscrit selon la même source dans le cadre de" l’offensive lancée par le MNLA depuis le 13 novembre à partir de ses positions de Ménaka" et ce dans l'optique de "reprendre le contrôle" Gao et "libérer la zone de l’emprise terroriste".

A en croire le MNLA, "les éléments du MUJAO ont été forcés à la retraite" tout en estimant le bilan de cette opération à 20 morts et des dizaines de blessés parmi les terroristes du MUJAO en plus de la destruction de trois véhicules. Alors que du coté MNLA, la même source fait état de 9 blessés d'un véhicule détruit.

L'offensive des hommes du MNLA contre les éléments  du MUJAO consiste "à attirer les ennemis hors des villes pour éviter des pertes en vies civiles et la destruction des biens des populations".

Les rédacteurs du communiqué se réjouissent de "ce premier succès" tout en soulignant que tout a été fait pour éviter l’effusion de sang" d'autant plus que cela "est apparu" que "l’adversaire  prenait  cette humanité pour de la faiblesse".

Le MNLA promet de s'appuyer "sur la force de ses armes pour faire valoir la justice et ramener la sécurité" tout en lançant appel " à  tous les azawadiens et à la communauté internationale à se joindre au combat du MNLA pour bouter hors du territoire de l’Azawad les terroristes et les narcotrafiquants qui sont leurs principales sources de financement".

 

 

Mots-clés :
Catégories : Actualité A la une

Voir toutes les actualités