Mohamed Charfi : « Les responsables de l’Etat sont tenus de respecter le devoir de neutralité »

 Mohamed Charfi : « Les responsables de l’Etat sont tenus de respecter le devoir de neutralité »
Par Abbès Zineb | 11 Décembre 2019 | 15:28

Mohamed Charfi , président de l’Autorité nationale indépendante des élections a animé depuis quelques minutes un point de presse pour insister sur un point particulier : la neutralité des  responsables.

« J’ai rappelé à tous les responsables à quelque niveau qu’ils soient d’observer rigoureusement le devoir de réserves et de neutralité afin d’éviter toutes source de doute sur le scrutin de demain »

"Les représentants des candidats accompagneront les PV des dépouillement des voix du début jusqu' à la fin et nous prendront en charge leur déplacement, pour ne pas prêter le flan à ceux qui doutent", promet l'intervenant.

En parlant de vote de l’émigration le président de l’ANIE reconnaît aux citoyens le droit d’exprimer leur opposition à la présidentielle, mais « de façon pacifique et civilisée et surtout sans empêcher ceux qui désirent accomplir leur devoir électoral », dit-il en assurant que « les choses sont rentrées dans l’ordre au deuxième jour du scrutin au niveau de la communauté algérienne à l’étranger »  

En parlant des bureaux itinérants, Mohamed Charfi atteste que « les  choses se passent normalement »

Interpellé enfin par un journaliste d’une chaîne de télévision étrangère qui s’est vu interdire par le ministère de la Communication la couverture de l’événement, le président de l’ANIE, entré dans une colère subite, promet au concerné d’examiner son cas, rappelant qu'il  «  n’accepterai aucune ingérence de qui que ce soit dés lors que vous avez une accréditation, vous êtres un invité de l’Algérie »

 

Voir toutes les actualités