Levée de contrôle judiciaire sur l’avocat Salah Dabouz et le syndicaliste Aouf Hadj Brahim

 Levée de contrôle judiciaire sur l’avocat Salah Dabouz et le syndicaliste Aouf Hadj Brahim
Par Amel Benabi | 24 Juillet 2019 | 12:09

L’avocat Salah Dabouz qui observe une grève de la faim depuis une quinzaine de jours et le militant politique Hadj Brahim Aouf viennent de bénéficier  de la levée  du contrôle judiciaire auquel ils étaient soumis annoncent des sources sûres.

Le juge d’instruction de la première chambre du tribunal de Ghardaia a informé Me. Salah Dabouz que son affaire a été renvoyée devant le tribunal des délits, a-t-on appris auprès du concerné.

Cet avocat était soumis à un contrôle judiciaire depuis le 08 avril dernier, et qui  exerçait à Alger, était obligé de se rendre trois fois par semaine à Ghardaïa, parcourant une distance totale de 3600 km.

C’est une donc la fin d’un calvaire pour ce défenseur des droits de l’homme, qui poussé à bout, a entamé le  08 juillet dernier, une grève de la faim pour protester contre cette décision et réclamer justice. I

Le  militant et syndicaliste, Aouf Hadj Brahim qui est un ex-codétenu avec le Dr Kamel Eddine Fekhar, n’est lui aussi plus sous contrôle judiciaire.

Arrêté le 31 mars 2019 avant d’être libéré le jeudi 30 mai 2019, deux jours après le décès de du militant politique mozabite, Aouf Hadj Brahim dont l’avocat n’est autre que Salah Dabouz, était poursuivi pour cinq affaires.

Voilà une mesure qui va détendre un peu l’atmosphère mais surtout qui va éviter une issue fatale à l’avocat qui était déterminé à poursuivre sa grève de la faim. 

Voir toutes les actualités