Le PT de Louisa Hanoune décline à son tour l'invitation de Bensalah

Le PT de Louisa Hanoune décline à son tour l'invitation de Bensalah
Par Djamil Mesrer | 21 Avril 2019 | 18:53

Le Parti des travailleurs (PT) présidée par Luoisa Hanoune, indique dans un communiqué signé par  le secrétariat permanent du Bureau politique (SPBP), avoir décliné l'invitation du chef de l'Etat intérimaire, Abdelkader Bensalah, de participer à ses consultations. 

En effet, « Le SPBP confirme que Mme Louisa Hanoune SG du PT, a reçu un appel de la présidence le mercredi 17 avril 2019 pour une consultation avec le président de l’Etat, issu du coup de force du 9 avril dernier en application de l’article 102 de la constitution, puis le vendredi 19 avril une invitation de la présidence pour prendre part à une réunion de « consultations » qui s’annonce comme une foire d’empoigne et qualifiée de souveraine alors que ceux qui vont y participer n’ont aucun mandat populaire », indique le communiqué.

« Le SPBP rappelle que le PT qui milite depuis des décennies pour la pleine souveraineté populaire s’inscrit pleinement dans le combat des millions de citoyens et citoyennes qui exigent depuis le 22 février le départ du système, de tous ses symboles, de ses pratiques et de ses institutions. Il ne peut donc s’inscrire dans une opération de sauvetage du système et du régime ».

Le parti estime que « décider d’aller à l’élection présidentielle le 4 juillet prochain contre la volonté de la majorité est un coup de force et un contournement de la souveraineté populaire visant à confisquer le droit de l’immense majorité de choisir la nature du régime, la forme et le contenu du système qu’elle voudra mettre à la place du système présidentialiste actuel, commode et favorable à toutes les dérives absolutistes et arbitraires ».

Et de préciser que « La question nodale posée par l’immense majorité de la population qui porte la révolution du 22 février 2019 s’articule autour du droit du peuple algérien d’exercer sa pleine souveraineté qui commence par le départ du système comme condition sine qua non de tout changement réel. Comme le montre la mobilisation populaire qui ne faiblit et qui entraine toutes les couches de la société et notamment les travailleurs et leurs syndicats, l’immense majorité du peuple, déjouant toutes les manouvres et agissements contre-révolutionnaires, continue d’agir pour en finir avec un système responsable de tous les maux et toutes les politiques régressives sur les plans économique, social qui l’ont accablée depuis des décennies », conclut le communiqué du PT.

Voir toutes les actualités