L'ancien dirigeant du FIS, Abassi Madani est décédé

L'ancien dirigeant du FIS, Abassi Madani est décédé
Par Lila Ghali | 24 Avril 2019 | 14:09

 L'ancien dirigeant du FIS Abassi Madani est décédé, mercredi, à l'âge de 88 ans au Qatar où il vit en exil volontaire depuis 2004.

Membre fondateur du Front Islamique de Salut (FIS) créé le 18 février 1989 (agréé le 6 septembre 1989), dans la mosquée al-Sunna de Bab el Oued, en compagnie d'Ali Benhadj, Hachemi Sahnouni, Said Guéchi, Abdelbaki Sahraoui, Mohamed Merani, Ali Djeddi, Kamal Guemazi, il fait partie des acteurs de la crise politique des années 90 (la décennie noire) qui a engendré un terrorisme des plus abjects, qui a couté la vie à plus de 200.000 personnes.

L'élite du pays a été décimée, entre assassinats et exil forcé, journalistes, médecins, écrivains, chercheurs, artistes, aucune catégorie n'a été épargnée, militaires, jeunes faisant leur service national, policiers, gendarmes, patriotes, GLD, agents communaux, imams, religieux d'autres confessions, citoyens... 

Par ailleurs les terroristes ont détruit une grande partie de l'infrastructure du pays en s'attaquant aux usines, aux chemins de fer, aux mairies, aux champs...

La terreur était générale et généralisée dans tout le pays, des agglomérations entières et des villages entiers ont vu leurs habitants, femmes, enfants, vieux et jeunes égorgés sans la moindre pitié.

Un véritable enfer s'était abattu sur le pays privé de ressources, d'armes pour la lutte anti terroriste, soumis au boycott et au chantage extérieurs, un pays menacé même dans son existence tant la terreur était globale.

Ce n'est que lorsque le peuple a pris son destin en mains qu'il a pu contrer les armes à la main les hordes barbares et mettre fin à leurs actes génocidaires.

Voir toutes les actualités