L’aéroport d'Alger bientôt desservi par le train

 L’aéroport d'Alger bientôt desservi par le train
Par Abbès Zineb | 11 Décembre 2012 | 17:03

Le projet de desservir l’aéroport Alger Houari-Boumediène par le chemin de fer a été lancé ce mardi par le ministre des transports Amar Tou.

Il est question de réaliser une  ligne ferroviaire anti sous-marine devant relier le quartier de Bab Ezzouar à l’Aéroport d’Alger sur une distance de 2,8 km dont 1,4 km en souterrain.

Cette liaison ferroviaire permettra de faciliter la mobilité vers les deux terminaux (national et international) de l’Aéroport d’Alger et d’offrir une nouvelle solution aux voyageurs sortant de l’aéroport pour rejoindre les différentes villes reliées au réseau ferroviaire national. La capacité de cette ligne est de près de 67.200 voyageurs par jour, avec une moyenne d’une rotation toutes les 30 minutes.

Les travaux de réalisation de ce projet ont été confiés au groupement d’entreprises publics constitué de l’Entreprise nationale des grands ouvrages d’art (ENGOA), INFRARAIL, ESTEL/RA et l’EVSM (entreprise de voirie de Sidi Moussa), alors que la maîtrise d'œuvre sera à la charge des bureaux d’études publics SETIRAIL et SidEM. Le délai de réalisation de cette ligne est de 36 mois, avec une moyenne inférieure à 1 km par an.

Pour expliquer ce long délai et la moyenne faible annuelle d'avancement de ce chantier, les responsables du projet ont mis en avant la complexité des travaux de réalisation du tunnel qui sera situé sous la voie express Zeralda-Dar El Beïda et des échangeurs près de l’aéroport.

Selon la fiche technique de cette infrastructure ferroviaire, la réalisation d’une gare d’une surface totale de 1.355 m2, dotée de trois niveaux (sous-sol, entresol et Rez-de-chaussée), est également prévue. Celle-ci sera équipée de billetterie automatique, un système de télésurveillance et la sonorisation, en plus de l'aménagement d'un espace de repos et une cafétéria.

Le montant de ce projet n'a pas été révélé. Seule précision, le projet de cette desserte ferroviaire est le huitième lancé, dans un programme qui comprend 13 projets à lancer avant la fin 2013 avec un budget global de 362 milliards de dinars.

 

 

 

 

 

 

 

Mots-clés :
Catégories : Actualité A la une

Voir toutes les actualités