Après l'ouverture des frontières, des pays, dont la France et le Maroc, seront classés "rouges"

Par Rédaction | 14 Septembre 2020 | 16:04

Après l'ouverture des frontières maritimes et aériennes, des pays classés "rouges", verront leurs citoyens empêchés d’entrer en Algérie.

C'est le président du Conseil national de l’Ordre des médecins, également membre du Conseil scientifique de suivi de l’évolution du coronavirus en Algérie, le docteur Berkani Berkat, qui a indiqué que l'ouverture des frontières sera partielle, et une liste «rouge» sera établi.

Il s'agira, afin de préserver la santé des algériens, d'interdire aux citoyens de ces pays classés "rouges" d'entrer dans notre pays, au vu de leurs situations épidémiologiques qui s'étaient fortement dégradées ces derniers semaines, allant jusqu'à comparer le nombre de cas en France qui s'élève à quelque 10.000 cas/jour alors qu'en Algérie on en dénombrait dimanche moins de 250 cas.
 
La situation sanitaire s’est améliorée en Algérie, il n'est pas question de remettre en cause cet acquis selon la même source.

Voir toutes les actualités