Abdelkader Bensalah: "je suis algérien et de parents algériens, nés et enterrés à Felaoussene à Tlemcen"

Abdelkader Bensalah: "je suis algérien et de parents algériens, nés et enterrés à Felaoussene à Tlemcen"
Par Abbès Zineb | 07 Juillet 2013 | 19:24

Abdelkader Bensalah vit, manifestement, très mal le fait que la presse rappelle à chaque fois, qu’il est natif du Maroc et qu’il n’a obtenu la nationalité algérienne qu’au lendemain de l’indépendance.

« Bizarre que ce genre de propos infondés et dénués de toute vérité soient publiés avec une telle facilité, portant atteinte à une personne, à son rang et à sa vie privé », a t-il commencé par dire dans un long entretien au journal Al Khabar.

Abdelkader Bensalah avoue avoir longtemps hésité avant de prendre la décision de rétablir les faits, considérant qu’il n’avait à dire «à mon âge, au vu de mon rang dans la responsabilité institutionnelle, qui je suis, quelles sont mes origines ».

Le président du Conseil de la nation, estimant que son silence a entretenu une ambigüité sur ses origines, a donc pris le parti de répondre « cherchez mes origines vous les trouverez sur les hauteurs des monts Felaoussène de Tlemcen où sont nés et où ont vécu, puis enterrés mes parents et mes grands parents ».

Se voulant plus précis, Bensalah demande encore au journaliste interviewer : « si vous voulez savoir qui je suis , allez au douar "El Mehraz", Daira de felaoussene et consultez les registres d’état civils dans la commune et posez la question à qui vous voulez, ils vous diront où je suis né, où sont nés les membres de ma famille, leurs sépultures et leurs terres qu’ils m’ont laissées ».

Bensalah convoque encore son parcours professionnel pour dire qu’il a eu « à assumer de hautes responsabilités dans la hiérarchie étatique et ses responsabilités ne peuvent être confiées à n’importe qui, ni octroyées par le simple fait du hasard. Je suis désigné à la tête du journal Al Châab avant d’être élu quatre fois consécutives à l’APN ».

Pour Bensalah, jamais il n’aurait pu accéder à ces responsabilités, si les services de sécurité avaient un doute sur ses origines algériennes «Tout cela n’est que rumeur mal intentionnée » récuse t-il sans toutefois préciser qui en sont les auteurs. « Les auteurs de ces rumeurs disent que j’ai acquis la nationalité algérienne au milieu des années soixante.

Ce que je réponds, c’est que l’Algérie se gère avec des lois et des décrets présidentiel publiés dans le journal officiel que tout le monde lit. Y a t-il quelqu’un parmi les auteurs de cette rumeur pour me dire dans quel journal officiel est publié le décret de ma naturalisation ».

Aprèsavoir donné ce qu’il considère comme sa réponse, Bensalah revient encore à la charge pour se demander « pourquoi ces rumeurs et ces spéculations sur mes origines maintenant ? Que cherche t- on derrière cette campagne de dénigrement ? ».

En décidant de lever ainsi le voile sur ses origines, le président du Conseil de la nation entend-il apporter un démenti à ceux qui sortent l’argument de ses origines pour le disqualifier de la course aux présidentielles. Bensalah sera-t-il candidat pour 2014 ?

Mots-clés :
Catégories : Actualité A la une

Voir toutes les actualités