Haftar revient sur ses déclarations et accuse le Qatar : "Les relations algéro-libyennes sont au dessus de l'intox médiatique d'Al-Jazeera"

Haftar revient sur ses déclarations et accuse le Qatar : "Les relations algéro-libyennes sont au dessus de l'intox médiatique d'Al-Jazeera"
Par Nabil Semyane | 11 Septembre 2018 | 11:04

Finalement, le ministère des Affaires étrangères algérien  a eu raison de faire prévaloir la sagesse et la désescalade dans la gestion dans la  gestion  la tension passagère  provoquée par les propos belliqueux  et intempestifs du méréchal Haftar contre l’Algérie.

Et pour cause , le Général Ahmed El Mesmari,  porte-parole officiel du maréchal, a animé lundi un point de presse pour recadrer  les propos du « Commandant général des s forces armées libyennes », expliquant d’emblée que « les libyens et les algériens sont des frères qui se trouvent dans la mêmes tranchée, ils sont unis par les liens de l’histoire , la politique et la sociologie »

Et de préciser que les déclarations du maréchal Khelifa Haftar « ne visent que la coordination avec l’Algérie » et que « la Libye ne sera jamais une source de menaces contre l’Algérie »

Poursuivant son propos, lors de ce point de presse cité par le journal en ligne El Bilad, le général Ahmed El Mesmari, est revenu sur l’incident à l’origine de la brouille, indiquant que « les forces libyennes ont pris connaissances de l’incursion d’éléments de l’armée algérienne en territoire libyen, mais après les échanges avec les autorités algériennes, qui ont précisé que cette incursion est  commise par erreur, les choses sont totalement  rentrées dans l’ordre »

Selon le porte- parole  du maréchal Haftar, « Le but de la Libye est de lutter contre le terrorisme et contre les terroristes où ils se trouvent », accusant par ailleurs ouvertement le Qatar de « chercher à attiser le feu »

« La relation entre l’Algérie et la Libye est plus forte que la télévision Al Djazeera et le Qatar qui alimente des rumeurs, mais pour ce qui nous concerne , nous n’accepteront jamais d’être une source de menace  contre un état frère et voisin », rassure El Mesmari.

Voir toutes les actualités