Le président Bouteflika convoque le corps électoral pour le 17 avril 2014

Par Agence | 17/01/2014 | 13:35

Comme annoncé hier jeudi par Algérie1, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a procédé vendredi à la signature du décret présidentiel portant convocation du corps électoral pour jeudi 17 avril 2014 en vue de l’élection à la présidence de la République.

Le code électoral stipule dans son article 133 que « le corps électoral est convoqué par décret présidentiel, quatre-vingt-dix jours avant la date du scrutin ».

Dans son article 132, il est stipulé que « les élections présidentielles ont lieu dans les trente (30) jours qui précèdent l’expiration du mandat du Président de la République ».

A partir de la convocation du corps électoral, les postulants à la candidature auront un délai de 45 jours pour déposer leurs dossiers auprès du Conseil constitutionnel qui statuera sur leur validité ou pas, dans un délai de dix jours.

« La déclaration de candidature est déposée au plus tard dans les quarante-cinq (45) jours qui suivent la publication du décret présidentiel portant convocation du corps électoral », peut-on lire dans le texte de loi.

Pour briguer un mandat présidentiel, les candidats à la candidature seront tenus, conformément à l’article 139 de la loi de janvier 2012, de présenter des signatures d’électeurs.

En vertu des dispositions de ce code, le candidat doit présenter :

soit une liste comportant au moins six cents (600) signatures individuelles de membres élus d’assemblées populaires communales, de wilayas ou parlementaires et réparties au moins à travers vingt-cinq (25) wilayas ».

soit une liste comportant 60.000 signatures individuelles au moins d’électeurs inscrits sur une liste électorale. Ces signatures doivent être recueillies à travers, au moins, 25 wilayas.

Le nombre minimal des signatures exigées pour chacune des wilayas ne saurait être inférieur à 1500.

Les signatures doivent être portées sur un « formulaire individuel et légalisées auprès d’un officier public ». Ces formulaires sont déposés en même temps que l’ensemble du dossier de candidature auprès du conseil constitutionnel.

Au chapitre de la loi électorale consacré à la campagne électorale et des dispositions financières, il est écrit dans l’article 188 que « la campagne électorale est déclarée ouverte vingt-cinq (25) jours avant la date du scrutin. Elle s’achève trois (3) jours avant la date du scrutin ».

La disposition 189 somme les candidats de respecter cette période en stipulant clairement que « nul ne peut, par quelque moyen et sous quelque forme que ce soit, faire campagne en dehors de la période prévue à l’article 188 de la présente loi ».

M. Abdelaziz Bouteflika, rappelle-t-on, a été réélu président de la République pour un troisième mandat le 9 avril 2009 et le Conseil constitutionnel avait proclamé les résultats définitifs de cette élection le 13 avril de la même année

Le président Bouteflika avait prêté serment le 19 avril 2009, prenant ainsi officiellement ses fonctions de chef d’Etat le même jour. (Aps)



Lire tous les articles de la rubrique : A la une - Actualité -

Articles similaires

  • Aucun article disponible

Tags

Flash d'actu

Focus

Déséquilibres économiques et monétaires et politique de change en Algérie

  • Contribution
  • 31-08-2015
  • 15:42
Préambule Cette contribution pour le site Algérie1 « déséquilibres lire la suite...

L'actu en vidéo

+ Lus
+ Commentés
Discussion