L’Algérie classée 9e pays arabe en cybersécurité

L’Algérie classée  9e pays arabe en cybersécurité
Par Amine Bouali | 09 Juillet 2017 | 16:47

Dans le dernier rapport de l'ONU sur la cybersécurité dans le monde, publié avant-hier mercredi 5 juillet, l'AlgérieD avec un score de 0,432, se classe au 9e rang arabe (après Oman, l'Egypte, Qatar, la Tunisie, l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, le Maroc et Bahreïn mais avant la Jordanie, le Soudan, la République arabe syrienne ou le Liban) et au 68e rang mondial, c'est-à-dire à la fin du premier tiers de ce classement des pays les plus performants en cybersécurité dans le monde. 

Au total, 134 pays sur 197 membres de l'ONU ont accepté de répondre à ce sondage qui a pris en compte toutefois l'ensemble des pays dans cette étude. Cette dernière est structurée sur des points précis, notamment la présence d'un cadre légal au niveau de chaque Etat, de compétences techniques, d'une organisation nationale dédiée aux services de cybersécurité ainsi que l'implication dans une coopération inter-étatiques dans ce domaine. 

Certains pays qui ne sont pas parmi les plus développés au monde dament le pion dans ce classement à des États puissants économiquement. Par exemple, l'Estonie, Oman ou la Malaisie se placent avant la France qui se classe 8e. Au niveau mondial, c'est la cité-Etat de Singapour qui est en tête, suivi par les Etats-Unis qui arrivent second. La Russie est 10e, le Royaume uni 12e et la Chine 32e.

Selon l'ONU, la moitié des pays du globe ne dispose pas de stratégie de cybersécurité. 
Pourtant les deux récentes cyberattaques mondiales qui ont bloqué des institutions et des établissements sensibles (hôpitaux, sociétés, les transports en commun) ont montré l'importance d'une politique de prévention nationale cyber-sécuritaire.

Voir tous les articles de la catégorie 'Tech & Net'