Facebook : voici les 4 types d’utilisateurs du réseau social selon une étude scientifique

Facebook : voici les 4 types d’utilisateurs du réseau social selon une étude scientifique
Médias | 14 Aout 2017 | 17:56

Une étude très sérieuse, menée par la Brigham Young University, révèle qu’il existe quatre principaux types d’utilisateurs Facebook. Découvrez auquel de ces archétypes vous correspondez.

L’étude a été menée par la Brigham Young University auprès de 47 participants âgés de 18 à 32 ans. Ces derniers ont dû répondre à 48 questions concernant leurs sentiments lorsqu’ils utilisent Facebook. Ils devaient par exemple indiquer s’ils considèrent FB comme une source de stress, quelque chose de déprimant, ou comme une plateforme qui les aide à exprimer leur amour pour leur famille.

Pour chaque sentiment proposé , les personnes sondées devaient indiquer s’ils se reconnaissaient. Les résultats de cette étude ont permis aux chercheurs de définir les quatre principaux types d’utilisateurs parmi les 2 milliards de personnes inscrites à Facebook.

Le sentimental

Le sentimental adore utiliser Facebook pour fortifier ses relations avec ses amis et sa famille. Il considère Facebook comme une extension de la vie réelle, au sein de laquelle il peut partager ses pensées, ses sentiments et ses petites histoires.

Cet utilisateur partage très souvent des vidéos émouvantes et des photos de ses proches. Il a également tendance à commenter ou à réagir à tout ce qui passe sur son fil d’actualité. Cet archétype correspond à la plupart des mamans inscrites sur Facebook, mais pas seulement. Ne soyez pas gêné si vous vous reconnaissez.

Le stalker

Le stalker a pour but principal d’espionner sournoisement les autres usagers. Cet utilisateur tire un malin plaisir a pouvoir surveiller les faits et gestes de ses contacts via leur mur Facebook sans qu’ils ne le sachent. Il s’agit parfois d’un triste amoureux éconduit, hanté par les souvenirs de son ex, ou dans le pire des cas d’un pervers voyeur assumé.

Toutefois, la mentalité d’un stalker est parfois beaucoup plus complexe. Certaines personnes se sentent obligées d’utiliser Facebook. À leurs yeux, se déconnecter du réseau revient à se déconnecter de la société. Tout comme le stalker, ces utilisateurs publient très peu, évitent de mettre à jour leurs profil, et n’interagissent que rarement avec leurs contacts. Ils se connectent malgré tout quotidiennement.

L’informateur

L’informateur n’est pas venu sur Facebook pour envoyer des GIF à sa belle-mère ou pour partager ses photos de vacances. Il se sent investi d’une mission bien plus importante.

Son rôle est d’informer les autres utilisateurs du réseau de tout ce qui se passe sur la planète, en temps réel, et si possible avec un ton alarmiste. Le jour où la fin du monde surviendra, il vous aura sûrement prévenu la veille, en vain.

Le narcissique

Le narcissique aime attirer l’attention. Chaque pouce bleu apposé à l’une de ses publications lui apporte une satisfaction quasi orgasmique.

Tout comme le sentimental, cet utilisateur aime partager des selfies et des pensées intimes, mais il ne le fait pas pour nouer des liens avec ses proches. Son but est de promouvoir sa propre personne. En règle générale, le narcissique est également très actif sur Instagram.(Phonandroid.com)

Voir tous les articles de la catégorie 'Tech & Net'