Facebook renforce encore sa lutte contre le clickbait

Facebook renforce encore sa lutte contre le clickbait
La Rédaction | 18 Mai 2017 | 18:14

Facebook va une nouvelle fois modifier son algorithme pour détecter plus efficacement les articles « pièges à clics ».

« Ivre, vous n’imaginez même pas ce qu’il va se passer lorsqu’il caressera son hamster », « Cliquez pour découvrir comment il a changé sa vie en 5 minutes par jour… ». Si vous surfez régulièrement sur Facebook, vous êtes très certainement déjà tombé sur ce type de titres racoleurs qui, s’ils ont un certain succès, pullulent sur nos fils d’actualité.

Connue sous le nom de « Clickbait » (voir « Putaclic » pour les intimes) cette pratique est vue d’un très mauvais œil par le réseau social. Les équipes de Mark Zuckerberg viennent d’annoncer que de nouvelles mesures avaient été prises pour lutter contre ce phénomène.

Un algorithme anti-pièges à clics

Bien entendu, le but de ce type de publication est de vous donner l’eau à la bouche pour ensuite, vous faire cliquer sur le lien et ainsi engranger un maximum de revenus publicitaires.

Devant la multiplication de ce type de contenu, Facebook a donc annoncé cette semaine que son algorithme avait été modifié pour lutter contre ce phénomène. La plateforme ira désormais analyser le contenu des articles en question afin de voir si ces derniers ne proposent pas trop de publicités ou des messages malveillants ou choquants. Le changement ne devrait pas être trop radical dans un premier temps, mais Facebook promet qu’au fil des semaines, les articles racoleurs devraient se faire moins présents sur nos murs.

La crédibilité de Facebook en question

Ce n’est pas la première fois que le réseau social propose ce genre de mesure pour contrer le clickbait. En 2014 et en 2016, des changements d’algorithmes avaient déjà été mis en place, mais à chaque fois, les producteurs de contenus avaient réussi à les contourner.

Reste que depuis les dernières élections américaines et les accusations formulées contre Facebook d’avoir favorisé l’élection de Donald Trump en laissant passer trop de « fake-news », le réseau social cherche à se racheter une crédibilité auprès des internautes. L’enjeu est assez considérable pour Facebook qui, depuis quelques années, cherche à se placer comme un média d’information à part entière.

(begeek)

Voir tous les articles de la catégorie 'Tech & Net'