Real Madrid : les Merengue en zone de fortes turbulences

Real Madrid : les Merengue en  zone de fortes turbulences
Par Nourredine B | 08 Janvier 2018 | 10:32

Le Real Madrid continue de manger son pain noir et pour l’équipe de Zidane, la nouvelle année ressemble à la fin 2017, coïncidant avec le début de saison footballistique.

Dimanche et alors qu’il était tenu à la seule alternative de gagner, dans l’optique de réduire un tant soit peu le retard considérable sur le leader barcelonais, le Real s’est contenté d’un draw (2-2) face au Celta Vigo.

Du coup, il s’en trouve quelque peu ruiné dans la mesure où même la place qualificative en champions’ League semble s’éloigner du double tenant du titre et champion sortant de la Liga.

Qui l’eut cru ? Personne à vrai dire et nombreux sont ceux qui n’ont eu de cesse de guetter, à chaque sortie des Merengue, un déclic qui ne viendra pas.

De rencontre en rencontre, RMA montre ses limites, à travers une défense fébrile et fragile et une incapacité criarde à maîtriser les débats 90 minutes durant et préserver l’avantage du score.

Pourtant que ce soit en Liga ou au niveau européen, la Maison Blanche peut se targuer, sans conteste, d’avoir le plus riche effectif, à travers la disponibilité dans ses rangs de 23 joueurs de haute valeur intrinsèque.

D’ailleurs, ce constat trouve sa traduction dans la position de son entraîneur, Zinédine Zidane, à ne pas entrevoir de recrutement en ce mercato hivernal. Et pour cause.

L’anecdote voudrait que les rôles soient inversés entre Madrid et Barcelone quand sur les starting blocks, le Barça qui repose sur un ensemble fiable d’à peine 6-7 éléments, perdait encore sa super star Neymar, alors que le Real respirait la santé, au sortir d’une saison finissante, frappée du sceau de toutes les consécrations majeures.

Les limites de Zidane ?    

Même s’il a raflé énormément de titres et établi plusieurs records en peu de temps, Zinédine Zidane, se retrouve, aujourd’hui, sur la sellette.

Tant que la machine roulait bien, grâce notamment à la percussion des Cristiano Ronaldo et autres Benzema et Bale, le Franco Algérien était tranquille.

Mais c’était sans compter sur l’égo surdimensionné d’un CR7 dont les caprices n’ont d’égal que son immense talent…quand il est en pleine forme !

Une situation où le Portugais n’y est plus et le fait ne date pas d’aujourd’hui, en dépit de maintes consécrations en sélection nationale et en club où l’enfant de Madère n’avait pas pesé de façon marquante.

Mais star consacrée et consommée, Ronaldo fait figure d’intouchable parmi les plus intouchables !

Zizou pourrait, également, être épinglé sur son penchant pour la french connexion et la titularisation et la protection d’un Benzema, hors coup depuis longtemps aussi, a fini par exacerber les socios madrilènes.

 Crise de management ? Tout semble l’indiquer et Zidane ne semble plus avoir une grande marge de manœuvre et surtout de temps avec le choc face au PSG en huitièmes de finale de la Champions’ League, qui pointe à brève échéance.

Autant dire qu’une élimination, et elle reste plausible, face à une équipe où trône un redoutable trident ayant pour nom Neymar-Mbappé-Cavani, constituerait le coup fatal pour le Real. Encore plus pour Zidane ! 

Voir tous les articles de la catégorie 'Sport'