Quarts de finale de la coupe du monde 2018 : France-Uruguay et Brésil- Belgique pour secouer la planète foot !

Quarts de finale de la coupe du monde 2018  : France-Uruguay et Brésil- Belgique pour secouer la planète foot !
Par Nourredine B | 06 Juillet 2018 | 10:48

Entamant sa dernière ligne droite, le Mondial 2018, propose ce vendredi  des quarts de finale  explosifs dans une opposition  quasi parfaite entre l’Amsud et l’Europe.

Ainsi, à 16h  (heure algérienne), il s’agit pour une équipe de France qui monte, grâce au prodige Mbappé, de confirmer son ascension face à une Uruguay au sommet de sa maturité mais  trainant un lourd handicap avec la très probable absence de son canonnier, Edison Cavani , souffrant de blessure au mollet depuis son dernier match et son doublé  face au Portugal.

Du coup, ce sera à Luis Suarez, même s’il sera accompagné de Stuani, de prendre sur lui la lourde responsabilité de mener la Celeste à bon port.

L’équipe du vieux maestro Tabarez, comptera surtout sur une défense en fer s’articulant autour de la meilleure paire centrale du monde, à l’heure actuelle, Godin- Gimenez, les deux colchoneros de l’Atletico Madrid.

Un bouclier d’airain pour contenir les rushs d’un Kylian Mbappé, présenté comme le nouveau maitre du football mondial ?

Si le sociétaire du PSG a marqué de son empreinte France-Argentine, éliminant à lui seul l’Albiceleste de Messi  avec deux buts à la clef, il lui reste à confirmer cette stature naissante.

Et à l’EDF, aussi, de démonter ce caractère de grand équipe durant les grands rendez- vous, et dont la carence lui avait joué un bien mauvais tour en finale de l’Euro 2016 face au Portugal.

Mais plus que cette empoignade, c’est Belgique- Brésil qui fait davantage saliver et dont l’issue donnerait, également, le lauréat du Trophée Jules Rimet, dans de grandes proportions.

Une finale avant l’heure, en fait,  entre une équipe belge, très puissante et redoutablement homogène dans tous ses compartiments. A la loupe, on ne trouverait pas la moindre faille à l’équipe de Martinez. Quand il en arrive, comme face au Japon en huitième quand les Diables rouges étaient menés 0-2, dès la reprise, Hazard et les siens en appellent à une force de caractère insoupçonnée jusque- là pour renverser la vapeur à leur profit.

Le Brésil est sérieusement averti !

La Seleçao qui est montée en puissance au fil de ses rencontres, et en dépit de l’allure qu’elle affiche, reste foncièrement dépendante  de Neymar et de son génie.

Cela pourrait être insuffisant devant un adversaire  très porté sur la discipline du jeu et la rigueur tactique, à même de neutraliser  le maître pensant ‘’auriverde’’.

L’exemple de l’Argentine et d’un Messi ‘’ligoté’’ partout et qui a valu à l’Albiceleste de mourir de sa belle mort, est encore vivace dans ce Mondial russe, qui aura consacré jusque-là une tendance maligne à ‘’cajoler’’ les sans grades .

Après l’Allemagne et l’Argentine, cette édition mettra-t-elle encore d’autres grands  sur l’autel de ses caprices ? 

Voir tous les articles de la catégorie 'Sport'