Pour la première fois, l'Arabie saoudite va autoriser les écolières à pratiquer le sport

 Pour la première fois, l'Arabie saoudite va autoriser les écolières à pratiquer le sport
Par Amine Bouali | 12 Juillet 2017 | 21:19

D'après une information parue, ce mercredi 12 juillet, dans le grand journal américain "The New York Times" ("NYT") l'Arabie saoudite, par le biais d'une circulaire de son ministère de l'Education, va autoriser à partir de la rentrée prochaine, l'introduction de l'éducation physique pour les filles, dans ses établissements scolaires, et cela pour la première fois de son histoire.

Selon cet article du "NYT", la circulaire en question précise toutefois que "l'introduction de la nouvelle discipline sportive se fera de manière progressive et s'appliquera selon les règles de la chariaa".

L'Arabie saoudite qui est le seul pays au monde à interdire la conduite automobile aux femmes, prohibe depuis toujours l'éducation mixte dans ses institutions scolaires, à tous les niveaux.

Les cours de sport pour les écolières et les lycéennes y sont également proscrits (sauf depuis 4 ans, dans les écoles privées). C'est               cette mesure qui va donc être supprimée mais le "NYT" signale que des oulémas saoudiens hyper-conservateurs (ou hyper-idiots) redoutent que les jeunes filles saoudiennes puissent développer des "muscles virils" en pratiquant du sport.

C'est évidemment grâce à sa politique en faveur de la promotion du rôle et de la place de la femme dans la société que le royaume d'Arabie saoudite a été élu membre de la Commission des droits des femmes des Nations Unies, en avril dernier.

Une distinction qui a suscité une certaine ironie chez tous les mécréants de la terre. Selon un responsable de l'ONG "UN watch", "élire l'Arabie saoudite pour protéger les droits des femmes, c'est comme désigner un pyromane chef des pompiers de la ville".

Catégories : Focus Sport

Voir tous les articles de la catégorie 'Sport'