L’USM Bel Abbès à la peine : l’entraineur Moez Bouakez charge ses dirigeants

 L’USM Bel Abbès à la peine : l’entraineur Moez Bouakez charge ses dirigeants
Par Nourredine B | 13 Septembre 2018 | 12:10

Le détenteur de la coupe d’Algérie 2018, l’USM Bel Abbes est en train de péricliter à l’entame de cette saison, totalisant une victoire et quatre défaites qui le confinent à l’avant dernière place au tableau de classement.

Etrillé, lors du dernier match en date, par le CSC (3-0), le onze de la Mekerra commence à voir son avenir s’assombrir.

Son coach, Moez Bouakkez, est monté au créneau, ce jeudi. Le technicien suisso-tunisien pointe, ainsi, «une crise administrative» à l’origine du départ raté de son équipe, mettant en avant le «flou total» au niveau de la direction du club et estimant que cette situation «s’est répercutée négativement sur les résultats de son équipe en ce début d’exercice», déplore-t-il.

Bouakkez, cité par l’Aps, explique encore que «Les joueurs ne bénéficient d’aucune motivation en l’absence totale des dirigeants. On ne peut pas aspirer à réaliser de bons résultats dans pareilles situations», met-il en garde.

Une situation peu reluisante en somme, d’autant plus que ‘’ Khadra’’sera appelée à jouer la coupe de la CAF, en tant que détentrice de la coupe d’Algérie.

Dans ce contexte, Bouakkez avertit et se défend, concluant que «Les joueurs sont livrés à eux-mêmes. Il n y a aucune motivation de la part des dirigeants au moment où le club vit une crise administrative qui vient ainsi accroître une situation déjà délicate sur le plan financier.

Sinon, nous avons réalisé une bonne préparation physique et technico-tactique».

Enfin, l’ex -coach du MCO s’est dit «prêt à partir si telle était le vœu de la famille du club».Le brouillard s’installe sur les bords de la Mekerra !

 

 

 

Voir tous les articles de la catégorie 'Sport'