Fin de suspense, ce soir, autour du Ballon d’Or 2019 : Messi, comme de juste ?

 Fin de suspense, ce soir, autour du Ballon d’Or 2019 : Messi, comme de juste ?
Par Nourredine B | 02 Décembre 2019 | 15:20

Etrennant ses cinq trophées et des stats ahurissantes tant elles apparaissent stratosphériques, Lionel Messi ira- t- il vers son sixième sacre, ce soir au Théâtre du Châtelet, dans la Capitale française, Paris ?

La question mérite d’être posée, au regard du brouillage en règle qui a fait son lit au lendemain de la clôture du vote, en octobre, des 180 journalistes sportifs du monde entier pour désigner le lauréat de l’édition 2019.

Dans ce contexte bien des supputations ont mis en avant la menace du trio de Liverpool, vainqueur de la Champions’ League, Van Dijk- Sané- Salah, sur l’argentin.

C’est l’axial néerlandais des Reds qui émergait le plus souvent, sur la base d’un titre et d’une performance XXL, comme défenseur, née d’une saison de compétitions sans être driblé.

Comme un couac quand on sait que Mohamed Salah, terminait la saison comme meilleur deuxième buteur européen, derrière l’astre argentin, ou encore Sadio Mané qui a marqué la saison écoulée et le début du présent exercice, de son empreinte.

Fait singulier, on ne retrouvait nullement trace, pour la consécration suprême, de Cristiano Ronaldo.

Toutefois et depuis les deux dernières semaines, les médias spécialisés changeaient le fusil d’épaule, certains, parmi les plus crédibles, avançant des fuites «sûres», à l’instar du quotidien catalan Mundo Deportivo, faisant état du triomphe de Lionel Messi dans ce prestigieux challenge.

De leur côté, et quasiment à l’unanimité, les légendes vivantes du football mondial, actives ou en retraite, plébiscitaient ‘’La Pulga’’.

Et, last but not least, le média français le plus lourd, Eurosports, consacre depuis deux jours une rétrospective, éloquente, à la saga- Messi avec le Ballon d’Or.

Le capitaine du Barça lui-même semble s’être rappelé au bon souvenir de ses potentiels contempteurs, multipliant les prouesses techniques, en dépit de sa reprise de blessures, semblant prendre goût à faire passer en télécopies, buts, coups francs et caviars à ses co équipiers.

Dimanche, lors du match au sommet au Wanda Metroplolitano, antre de l’Atletico Madrid et du Cholo Simeone, Leo a revêtu son habit d’extra -terrestre pour planter un but venu d’ailleurs pour Oblak et sa défense.

Et c’est bien cet extra- terrestre qui se posera ce soir au Théâtre du Châtelet avec l’intention ferme de ravir le trophée de France Football.

Voir tous les articles de la catégorie 'Sport'