FAF : le BF décide, officiellement, de l’arrêt définitif de la saison 2019-2020, un nouveau système de compétition instauré de facto

 FAF : le BF décide, officiellement, de l’arrêt définitif de la saison 2019-2020, un nouveau système de compétition instauré de facto
Par Nourredine B | 29 Juillet 2020 | 18:17

La fédération algérienne de football (FAF) a rendu public, jeudi sur son site officiel, les résolutions de son bureau fédéral en réunion dans la matinée du même jour, à l’effet de trancher sur le sort de la saison 2019-2020, mise en veilleuse depuis mars passé en raison de l’épidémie du coronavirus.

«Le Bureau fédéral (BF), réuni en session extraordinaire le mercredi 29 juillet 2020, a décidé à la majorité absolue et à titre exceptionnel de l’arrêt définitif de la saison sportive 2019/2020», écrit d’emblée le communiqué

La FAF y explique que le BF s’est appuyé sur l’article 82 des Statuts de la FAF qui donne habilitation aux membres du BF de prendre des décisions dans des situations de force majeure, mettant en avant que «les données relatives à la situation de la pandémie de la COVID-19 en Algérie et son évolution depuis le mois de mars, ainsi que les décisions des pouvoirs publics concernant le prolongement du confinement partiel de 15 jours et l’impossibilité de déplacement au niveau de 29 wilayas du pays (décision du premier ministre le 26 juillet 2020)», a-t- elle souligné.

Elle précise que tous les lauréats de la saison sportive et les clubs qui accèdent seront désignés sur la base des classements des différents championnats au moment de l’arrêt des activités sportives , relevant de ce fait que «le CR Belouizdad est désigné à titre exceptionnel Champion d’Algérie de la Ligue 1 professionnelle et l’Olympique Médéa champion de la Ligue 2 professionnelle », ajoutant que ce dernier accédera en Ligue 1 en compagnie de la JSM Skikda, du WA Tlemcen et du RC Relizane».

Par effet boule de neige, tous les leaders des autres championnats sont déclarés champions au niveau des différents paliers du système pyramidal de compétition.

Pour ce qui est des candidats aux différentes compétitions africaines, la FAF fait savoir que le CR Belouizdad représentera l’Algérie en la Ligue des Champions et en compagnie du  MC Alger, départagé par rapport à l’Entente de Sétif (ex-aequo au classement) grâce à la règle d’indice des matchs disputés et des points récoltés.

 L’ESS prendra part, elle, à  la Coupe de la CAF,  «en attendant la désignation du quatrième représentant » fait-elle remarquer.

Ainsi, un nouveau système de compétition ‘’en bonne due et forme’’ prendra place la saison prochaine, avec une L1 à 20 clubs et une L2 scindée en 02 groupes. L’instance que préside Zetchi évoque dans ce contexte

«une saison transitoire avec un système pyramidal légèrement aménagé, avant le retour au système de compétition pyramidal projeté qui sera opérationnel lors de la saison 2021/2022», alors qu’elle fixe l’ouverture de la période d’enregistrement des joueurs du 5 août et au 27 octobre 2020.

Au delà, la FAF, qui se confond en remerciements «à tous les membres de la famille du football» n’a pas manqué de remercier «Monsieur le Ministre de la Jeunesse et des Sports de la confiance placé dans le Bureau fédéral pour la prise d’une décision qui n’a jamais été aisée dans la conjoncture actuelle, mais qui doit être accueillie avec compréhension, fair-play et sens du devoir envers le sport et la nation», poussant le zèle jusqu’à conclure que cette décision« s’inscrit également en droite ligne de l’appel de Monsieur Sid Ali Khaldi pour mettre l’intérêt suprême du pays au-dessus de toute autre considération et de faire preuve d’un sens de responsabilité, de sagesse et de raison».

Ambigüité manifeste ? Cette répartie suggère que cette décision éminemment populiste, souhaitée par la majorité  de l’AG de la FAF, et à la consultation de laquelle avait dénié la moindre base juridique, était souhaitée par le pensionnaire de la Place du 1er Mai. Par ailleurs , l'on s'explique mal le fait que le BF s'était ingéniée, une première fois , à aller vers les fameuses consultations  écrites et qu'il a carrément zappées dans les attendus de son communiqué.

Aussi, et en attendant quelque éventuelle réaction du MJS, l’on ne peut s’empêcher d’être  sidéré devant l’incongruité de mettre en exergue «l’intérêt suprême du pays» en densifiant, à l’extrême, le football national en crise financière et statutaire perpétuelle déjà ; alors que le pire, à ce niveau, est à venir au regard de la conjoncture économique du pays, fortement exacerbée par les effets terribles du coronavirus.

Voir tous les articles de la catégorie 'Sport'