Eurofoot : le PSG, la Juve et le Barça s’apprêtent à la fête des champions, Man City et Liverpool et le Bayern à couteaux tirés

Eurofoot : le PSG, la Juve et le Barça s’apprêtent à la fête des champions, Man City et Liverpool et le Bayern à couteaux tirés
Par Nourredine B | 08 Avril 2019 | 15:19

Les cadors des championnats européens ont forcé le barrage menant au sacre final dans leurs compétitions domestiques. Quasiment seules la Premier League et la Bundesliga entretiennent le suspense.

Ce weekend a consigné un fait majeur dans ce contexte : le triomphe du FC Barcelone sur son plus dangereux concurrent, l’Atletico Madrid. Véritable match à six points, des ‘’Blaugana messianiques’’ ont refoulé aux frontières des Cochoneros qui enregistrent par là une année sabbatique, à l’instar de leur frère ennemi de la Capitale espagnole, le REAL Madrid.

De nouveau, l’extra-terrestre, Lionel Messi (Photo), semble vouloir poser sa soucoupe volante sur la planète du football européen. Même si mathématiquement, les Culés ne se sont pas encore adjugés la Liga, le bonus de 11 points d’écart sur le deuxième et un reste à jouer paisible, leur permet de mettre le pas sur le grand chelem, encore une fois.

Mais plus prononcé encore est l’avantage pris par la Juventus ‘’version’’ Cristiano Ronaldo en série A italienne où la Vieille Dame a survolé la compétition pour se retrouver à sept journées de baisser de rideau, dans le besoin d’une seul petit point.

Pratiquement, c’est le même cas de figure pour le PSG, en France, qui pourra encore se consoler d’une éventuelle Coupe de Franc, après son éjection, qui fera date, de la C1.

Dans la sphère anglo saxonne, en revanche, c’est la bouteille à l’encre, à cinq bornes de l’arrivée des deux championnats anglais et allemands où le suspense continue de plus belle.

Notamment à travers ce chassé- croisé en Premier League où Citizens et Liverpuldiens jouent ‘’au pousse- toi que je m’y mette !’’. Dure, sera la suite pour les deux fleurons du football britannique !

Par contre et en pulvérisant littéralement (5-0) samedi passé, son alter égo, le Borussia Dortmund, le Bayern Munich a fait un pas de géant vers une nouvelle page de sa riche histoire. Il reste pourtant cinq matches à prendre et où les Ribéry et consorts n’auront pas le droit à l’erreur.

Il convient de noter que parmi tout ce gratin, seuls les franciliens du PSG seront absent aux quarts de finales de la prestigieuse Champions’League, sous les feux des projecteurs, dès cette fin de semaine.

Voir tous les articles de la catégorie 'Sport'