Deux pays, un nouveau format et un sextuple Ballon d’Or dans les parages : une ‘’Copa America-2020’’, taillée pour Messi ?

Deux pays, un nouveau format et un sextuple Ballon d’Or dans les parages : une ‘’Copa America-2020’’, taillée pour Messi ?
Par Nourredine B | 04 Décembre 2019 | 09:26

Une année, à peine, après sa dernière édition en date, remportée par le Brésil sur ses terres, ‘’Copa America’’, reviendra du 12 juin au 12 juillet 2020, pour emballer un continent qui fait du football une seconde religion.

Cette nouveauté est édictée par le souci de la Confédération sud-américaine de football (Conmebol) de fixer le tournoi à la même année que l’Euro 2020, afin de faciliter la mise à disposition des nombreux joueurs sud-américains jouant en Europe et de satisfaire les clubs.

Autres innovations et pas des moindres : la première phase de la ‘’Copa’’ se jouera sous forme de deux zones, a détriment de l’ancienne formule de trois groupes de quatre équipes, ainsi que la désignation, pour la première fois, de deux pays pour l’abriter, l’Argentine et la Colombie.

Les quatre meilleures équipes de chaque zone iront en quarts de finale.

Cinq villes ont été retenues au pays de la Pampa, Buenos Aires- Cordoba- Mendoza- La Plata- San Juan, contre quatre pour la Colombie, Cali- Bogota-Medellin- Barranquilla, mais avec le privilège d’abriter la finale dans cette dernière.

Au titre des invités d’honneur, l’Australie et le Qatar seront au rendez-vous.

L'Argentine ouvrira le bal face au Chili le 12 juin au Monumental de Buenos Aires. L'Albiceleste est encore une fois donnée favorite.

Soit un (autre) énorme enjeu pour Lionel Messi, fraichement sacré meilleur jouer du monde, après avoir remporté son sixième Ballon d’Or.

Précisément, l’extra- terrestre du FC Barcelone sera fortement attendu dans une compétition que l’Albiceleste a remportée à quatorze reprises, sans que lui n’ait jamais eu cet honneur, perdant les trois finales qu’il a jouées, en 2007, 2015 et 2016.

A 33 ans, la saison prochaine, Messi commencera-t-il à corriger l’histoire ?

Avec une Albiceleste de plus en plus new-look et l’émergence tonitruante de Martinez Lautaro et de Paolo Dybala, le pari de l’astre argentin ne parait pas si démesuré.

 

 

Voir tous les articles de la catégorie 'Sport'